Questembert. Alcool et stup au volant: la nouvelle arme des gendarmes

Ce samedi en fin d’après-midi les gendarmes ont procédé à une vaste opération de contrôle des automobilistes au niveau du rond-point de Bal Air à Questembert. Au total 21 gendarmes ont été mobilisés : les motards de Theix, Ploërmel,  la brigade locale de Questembert,  et le PSIG de Vannes. Le capitaine Arnaud Durussel, qui dirige l’escadron de sécurité routière départemental (EDSR ) composé des 4 unités du département (Ploërmel, Theix, Pontivy et Brech) était sur place pour souligner que cette opération s’inscrit dans une stratégie globale menée par les forces de l’ordre pour tenter d’enrayer la hausse des accidents de la route.

Depuis le 1er janvier 2017, les gendarmes du Morbihan ont constaté 30 accidents mortels dont 63 % sont liés aux conduites addictives : conduites sous l’empire d’un état alcoolique ou de produits stupéfiants.

Sur ces 30 accidents, 11 sont liés à une consommation excessive d’alcool et 7 à une double consommation alcool – stupéfiants. « Le groupement de gendarmerie du Morbihan a fait de la lutte contre les conduites addictives, une priorité en matière de sécurité routière. Des contrôles spécifiques s’opèrent en permanence sur l’ensemble du département, dans le but de contrôler tous les types d’usagers de la route, car cette problématique ne concerne pas uniquement les jeunes conducteurs qui sortent de soirées festives ou de discothèques », soulignent les gendarmes. Ils disposent d’un nouvel outil qui leur permet de procéder à des prélèvements salivaires sur les conducteurs. En effet grâce à ce kit spécial, présenté ce samedi après-midi par le capitaine Durussel, il n’est plus nécessaire de faire appel à un médecin pour relever les conduites sous stupéfiants, ce qui représente un gain de temps pour les médecins et pour les gendarmes qui peuvent ainsi multiplier les contrôles.

A Questembert l’opération a eu lieu en milieu d’après-midi, à partir de 17 heures : l’illustration de la volonté des gendarmes de procéder à des contrôles « partout et tout le temps »avec ce message à la clé : « chaque usager de la route peut être contrôlé à tous moments ».


'Questembert. Alcool et stup au volant: la nouvelle arme des gendarmes' a 1 commentaire

  1. 8 octobre 2017 @ 12 h 50 min Association Préventissim

    Vivement la généralisation des éthylomètres anti-démarrage.
    Ce serait vraiment une assurance pour limiter le nombre de conducteurs conduisant alcoolisés au-delà des limites autorisées.
    En attendant les stupéfiantsmètres anti-démarrage lorsqu’ils existeront.
    Sinon, le jeu du chat et de la souri continuera
    et le nombre de victimes de la route continuera à progresser.

    Pensez aux blessés à vie et à toutes les familles qui ont perdu un père, un frère, un fils… pour un ou plusieurs verres de trop.
    Ou un petit joint. Des milliers de victimes inutiles par an valent bien la seconde pour souffler dans l’éthylomètre anti-démarrage.

    Répondre Signaler un abus


Voulez-vous laisser un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.