Accueil / Oust à Brocéliande / Pays de GUER / Réminiac / Pays de Ploërmel. La Redadeg : une ambiance volontaire, mais un goût  amer…

Réminiac

Publié le 26 mai 2021

Pays de Ploërmel. La Redadeg : une ambiance volontaire, mais un goût  amer…

 

Aujourd’hui mercredi 26 mai, nous sommes allés à la rencontre de la course de relais bretonne La Redadeg. Elle a pris son départ vendredi 21 mai à Carhaix. Elle traverse maintenant le Morbihan et nous l’avons retrouvée à Guillac, Ploërmel,  puis à Montertelot où des élus de la commune et de la commune voisine Val d’Oust sont venus saluer les marcheurs et les cyclistes participants, bien courageux sous cette météo pluvieuse …

L’objectif de cette manifestation populaire, qui a lieu tous les 2 ans, a pour objectif de promouvoir, de soutenir les langues de Bretagne, de les transmettre aux territoires et aux générations nouvelles…

La caravane et les participants sont là, le public est peu présent…Certes tous sont moins nombreux que les éditions précédentes, car le Covid est présent lui aussi…

De plus, sous ses apparences que tout va bien, cette 7ème édition avec ses 2020 km et ses 340 communes traversées a cependant un goût amer pour les organisateurs, depuis l’annonce de la Loi Molac censurée par le Conseil Constitutionnel. Elle donne une couleur différente cette année, car l’annonce a été ressentie comme un coup de massue ! Cette décision remet tout en cause, mais l’association Ar Redadeg apaise les tensions et fait en sorte de ne pas gâcher le moment joyeux de ces quelques jours de course !

L’ouverture de classes du breton vient des Comités de soutien et l’objectif de cette édition est de financer le salaire de 2 enseignants pour la langue bretonne. Les élèves sont pré-inscrits et l’association travaille sur les locaux à trouver !

Le cœur de l’identité bretonne et les territoires sont touchés par la saisine. Les associations n’ont plus d’existence juridique. Quelles actions, quelles revendications seront à mener ?

La loi Molac ajoutait l’immersion : parler breton sur l’ensemble du temps scolaire (pas seulement pendant les heures de cours, mais aussi à la cantine, dans la cour, avec l’ensemble du personnel…) Mais le gouvernement dit : “La langue de la République est le français !”

L’immersion ne nuit pas à l’apprentissage du français, rétorque le député Paul Molac : “C’est une volonté d’interdire une méthode pédagogique. Cette décision est tournée contre les écoles associatives. La France a du mal à accepter la diversité ! Il faut espérer une majorité des 3/5ème pour changer la constitution…”. Les kms achetés par le député ont été courus par Christophe Nayl, son collaborateur…

Après Montertelot, La Redadeg a traversé La Chapelle Caro (commune de Val d’Oust), Saint-Abraham. Elle rejoindra Malestroit, Saint-Congard, Saint-Gravé, Peillac et Redon…

Le passage de la Rédadeg avait été préparée en amont par des bénévoles locaux qui avaient notamment installée le fléchage de son parcours.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires