Ploërmel. Joué Club déstocke au profit des associations

C’était un peu Noël avant Noël,  ce mardi en début d’après-midi au magasin Joué Club de Ploërmel. Les yeux écarquillés, Sandrine Le Moelle, la dynamique présidente de l’association “Les Z’atypiques fantastiques” remplit son chariot de jouets marqués de pastilles rouge. Il y en a des rayons entiers. La collecte ne lui coûtera pas un centime: c’est cadeau!

“J’offre souvent des lots aux associations qui viennent me solliciter. Mais cette fois j’ai voulu créer un évènement pour redonner le moral à mes clients comme au monde associatif dont je perçois les difficultés qu’il traverse…”, explique Florence Sorel, la gérante du magasin Joué Club de Ploërmel. Elle projette de réaliser des travaux d’embellissement du magasin d’ici la fin de l’année. “J’ai décidé de profiter du confinement pour faire du tri dans tous les produits qui n’ont pas été vendus au cours des 2 dernières années. Et dans les cartons j’ai découvert un véritable trésor…”, explique-t-elle. Des petits portes-clés Winnie l’Ourson aux skate-board ou aux jeux de société en passant par des petits robots, Florence Sorel a trouvé des centaines d’articles, neufs mais juste passés de mode qu’elle ne peut plus vendre désormais.

“Je me suis dit que tout cela pouvait faire le bonheur des associations pour offrir des lots lors de leurs animations. J’ai tout de suite pensé à l’association des Atypiques de Sandrine et à la Croix-Rouge qui ont été enchantées de la proposition. Demain, la Croix-Rouge viendra chercher une dotation. Je pense avoir de quoi satisfaire une dizaine d’associations”, ajoute Florence Sorel.

“C’est vraiment un geste de solidarité et de générosité qui nous touche et qui tombe à point nommé. Grâce à ces jouets, nous allons pouvoir offrir une vraie journée de fête aux parents et à leurs enfants…”, explique Sandrine Le Moelle. Le confinement, les privations de contact, de vie sociale, elle n’en peut plus et ses adhérents non plus. “Vous imaginez les conséquences que peut avoir une telle situation sur des enfants qui souffrent de troubles tels que l’hyperactivité ainsi que la vie quotidienne de leurs familles. Il faut absolument qu’on retrouve une vie un peu plus normale…”, explique-t-elle. Alors, le déconfinement et les autorisations d’organiser des manifestations accueillant du public, dans les prochaines semaines, elle y croit. Elle a déjà programmé une grande journée dédiée aux enfants atypiques dont l’objectif sera “de sensibiliser, d’informer et de dédramatiser”. “Il ne s’agit que de troubles, c’est moins grave que certaines maladies. Il faut absolument relativiser, mais vu le contexte, tout ça prend une dimension particulière”. Ce sera le 12 juin. Le dossier est déjà déposé et a reçu un avis favorable de la préfecture. “Bien sur, on a intégré des conditions de précautions sanitaires bien plus strictes que celles qu’on nous demandait. Mais au moins, ça nous permet d’avancer, d’avoir un objectif…”, insiste Sandrine Le Moelle. Différentes activités seront organisées ce jour-là sur trois sites distincts à Ploërmel, dont des tombolas ou des jeux tels que la fameuse pêche à la ligne. Et cette fois, tous ces stands bénéficieront d’une dotation en lots exceptionnelle.

La directrice du magasin Joué Club n’oublie pas sa clientèle particulière, pour laquelle elle prévoit d’organiser une sorte de grand déballage, lorsque la réouverture du magasin sera autorisée au cours duquel ces clients pourront acheter le reste de ces produits déclassés à tous petits prix – de 1 à 25 euros-. Une façon bien agréable de fêter la fin du confinement

Pratique:

Les associations qui souhaitent bénéficier de cette opération peuvent contacter Florence Sorel au magasin Joué Club de Ploërmel, à condition qu’elles soient reconnues d’utilité publique, évidement en règle et que leur action soit dirigée vers les enfants


'Ploërmel. Joué Club déstocke au profit des associations' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.