Accueil / Oust à Brocéliande / Malestroit. Selon vous, comment la mairie gère la pénurie de médecins?

Oust à Brocéliande

Publié le 8 octobre 2016

Malestroit. Selon vous, comment la mairie gère la pénurie de médecins?

questionVous avez sans doute suivi le feuilleton de l’affaire de la pénurie de médecins à Malestroit. Un médecin qui cesse ses activités brutalement, la mairie qui monte au créneau notamment via le premier adjoint Jean-Paul Lembelembe, lequel diffuse en urgence une vidéo censée attirer des médecins, des réunions d’urgence, la mobilisation des médecins à la retraite, une rencontre entre ces derniers et le préfet. Panique dans la population. Et puis on apprend qu’une remplaçante est prête à prendre la succession du médecin en partance. Et puis le premier adjoint prend la mouche quand nous révélons l’existence de ce « plan bis » qui tient les autorités responsables (Agence régionale de santé, préfet..) à l’écart… 

Fidèle à notre ligne éditoriale, nous continuons de travailler sur cette affaire et nous espérons être en mesure de vous donner de nouvelles informations dans quelques jours. Mais vous, que pensez-vous de tout cela? Votre avis est important, car plus vous serez nombreux à répondre à notre question et plus les réponses seront crédibles. Les réponses à ces questions sont totalement anonymes, il n’existe aucun moyen de savoir qui vote et un logiciel interdit les votes multiples… Dans ces conditions, ce sondage n’a qu’une valeur indicative, mais c’est notre façon à nous de vous donner la parole. Alors saisissez-là…

5 commentaires "Malestroit. Selon vous, comment la mairie gère la pénurie de médecins?"

  1. La situation de pénurie médicale que connaît Malestroit est loin d’être unique. Pourtant, elle prend un tour inédit et déplorable.

    Elle est liée entre autres à un manque évident de communication entre la municipalité et le médecin partant, auquel le projet de la Maison de Santé Pluridisciplinaire semble avoir jouer un rôle important.

    La ville de Malestroit, fidèle à sa manière de procéder, a choisi de trouver une solution qu’elle contrôle de bout en bout, quitte à prendre le risque d’irriter les acteurs qui jouent un rôle déterminant dans la mise en place et le fonctionnement des services de soins, notamment l’Agence Régionale de Santé( http://www.ars.bretagne.sante.fr/ARS-Bretagne.bretagne.0.html)

    Elle s’est doté des services d’un consultant pour l’aider à résoudre cette question
    Sur quelles bases et dans quelles conditions a-t-il été retenu, quelle est la mission (objectifs, prestations, coût et délai) qui lui a été confiée.

    On peut espérer qu’une solution rapide et pérenne aboutisse pour les patients ayant choisi le Dr DESPIERRE comme médecin traitant, en particulier ceux qui souffrent d’une maladie chronique et/ou ne possèdent pas de moyens pour se déplacer.

    Lorsque ce problème prioritaire aura trouver une solution, il sera nécessaire d’engager une démarche coopérative, participative et innovante pour garantir une offre de soins satisfaisante sur le long terme.

    Coopérative avec les autres médecins et professionnels de Santé, sur le périmètre le plus pertinent,

    Participative en adhérant au Groupement de Coordination Sanitaire e-santé Bretagne qui développe projets et services numériques performants, et pilote les réseaux de télémédecine bretons ( http://esante-bretagne.fr/)

    Innovante sur les plans de l’organisation(délégations de tâches,…), et de l »information auprès des patients en s’appuyant notamment sur les actions dans ce domaine des CHU de RENNES, BREST et NANTES. (Les mardis de la Santé)

    Quand est-ce que la municipalité va comprendre que sa manière de gérer en solo, avec une certaine condescendance et agressivité vis à vis de ses partenaires, ne peut que conduire qu’à l’isolement, isolement qui entraînera la poursuite de son déclin.

    Si elle a réussi à ranimer la flamme touristique pour le profit principal des commerces, en prenant quelques initiatives positives, mais à quel prix ?son bilan global est malheureusement largement négatif par son inefficacité à résoudre les maux et handicaps dont souffrent Malestroit .

    Est-elle capable de se remettre en cause ?

    Il faut le souhaiter, avec une mobilisation des habitants au travers d’une réelle démocratie participative qui reste à mettre en œuvre, les référents de quartier étant réduits à un rôle de figuration passive.

    Qu’en pensent ces derniers ?

    1. Signez vos articles. On est aussi passif qu’on le veut bien. Un peu d’éthique dans la 9ème baronnie. Des duels,oui, mais avec panàche et respect, sans cagoule. Vous serez plus positif.
      Si on n’a pas de critique cela devient inquiétant.
      La campagne a été souterraine voire sous-marine et secrète,ciblée en tout cas. Repartie??
      Localiser la mairie à la CCVOL ou au Musée en prévision des fusions! Pierre Hervy, référent

  2. Comment! vous osez remettre en cause l’ exercice de mon mandat !Pourtant grâce à moi on a de plus en plus de mal à se garer dans le centre bourg, grâce à moi la contribution au musée de la Résistance va augmenter; grâce à moi les pigeons malestroyens financent les camping caristes, grâce à moi un nouveau médeçin va arriver même si je n’y suis pour rien
    Grâce à moi, le bourg a réussi à se couper des ploucs de la ccvol etc
    .La démocratie avec des gens qui ne sont pas à ma Hauteur, bien peu pour moi, les consultants ou autre vidéaste inefficaces me suffisent.

  3. Eh oui la ccvol en reste à organiser des portes ouvertes pour faire connaître les entreprises locales tandis que moi j’en suis déjà à la nurserie numérique ,la ccvol s’entoure de juges de la chambre régionale de la cour des comptes pour évaluer le coût réel du transfert du musée alors que moi je dispose d’avocats spécialistes et ils sont encore au cul des vaches alors que je valorise mes lapins crétins qui doivent attirer beaucoup de monde au vu des commerces qui ferment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires