Accueil / Oust à Brocéliande / Malestroit. Médecins : la rentrée pourrait être difficile

Oust à Brocéliande

Publié le 26 avril 2017

Malestroit. Médecins : la rentrée pourrait être difficile

Il n’y aura pas cinq médecins en poste à Malestroit d’ici la fin de l’année 2017. C’est l’objectif qu’avait annoncé lors du conseil municipal du 16 février dernier le premier-adjoint de Malestroit Jean-Paul Lembelembé, lequel indiquait qu’un nouveau médecin serait en place fin avril et qu’un jeune couple de praticiens pourraient commencer à effectuer des remplacements. (voir la vidéo ci-dessous).

Mais il semble qu’au fil des semaines le fossé se creuse entre les prévisions et la réalité. Nous avions déjà souligné le nouveau calendrier fixé par Loïc Hervé, le médecin à l’origine du recrutement des médecins retraités, lors de la visite des représentants de la CPAM et de l’ARS, le 9 mars dernier. Ce nouveau planning prévoyait l’arrivée d’un nouveau médecin « d’ici l’été » et l’installation du jeune couple d’ici l’été 2018.

Mardi soir, à la fin du conseil municipal, Jean-Paul Lembelembé a été invité par une élue à faire le point sur la maison de santé. « Justement le sujet que je ne voulais pas aborder… », sourit le premier adjoint qui précise que la structure sera inaugurée après les législatives. En ce qui concerne les médecins, il a indiqué que le jeune couple devrait effectuer des remplacements à partir de cet été. Mais plus rien sur le « nouveau médecin », cette femme sur laquelle visiblement la municipalité portait de solides espoirs, au motif notamment qu’elle s’était installée près de Malestroit (voir la vidéo du conseil à partir de 1h 50).

Nous avons donc demandé des précisions à Bruno Gicquello, le maire ce mercredi après-midi. « Nous n’avons plus aucune nouvelle d’elle depuis deux mois, donc nous considérons qu’elle ne vient plus… », nous a-t-il répondu. Quand au couple de médecins, il n’effectuera que les remplacements des deux médecins actuellement en place à Malestroit ainsi que ceux des retraités. Ils ne deviendraient « titulaires » qu’au début de 2018 (Loïc Hervé évoquait lui, l’été 2018).

Si on ajoute à cela le fait que la CPAM n’a autorisé la prolongation de l’opération « médecins retraités » que deux fois trois mois à partir du 1er mars, on arrive à un scénario peu réjouissant pour la rentrée prochaine. En effet, fin août, l’opération médecins retraités sera terminée et il ne restera toujours que deux médecins titulaires en fonction à Malestroit… C’est à dire que la ville se retrouverait sur le plan médical dans la situation d’il y a un an.

Ceci étant, Bruno Gicquello, nous a affirmé ce mercredi après-midi qu’il était serein, parce que la mairie recevait de nombreux appels de médecins prêts à venir s’installer à Malestroit et qu’il avait bon espoir d’obtenir un nouveau report de l’opération « médecins retraités » au-delà du mois d’août…

nbsp;

2 commentaires "Malestroit. Médecins : la rentrée pourrait être difficile"

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires