Accueil / Oust à Brocéliande / Pays de GUER / Saint-Malo de Beignon / La Gacilly-Carentoir-Redon. Nouvelle mobilisation pour aider Medhi

Saint-Malo de Beignon

Publié le 15 juin 2021

La Gacilly-Carentoir-Redon. Nouvelle mobilisation pour aider Medhi

C’est une nouvelle action solidaire qui se met en place pour venir en aide à Medhi, ce jeune garçon né en 2017 à Redon, dans des conditions dramatiques, alors que sa maman venait de succomber à une “embolie amniotique”. Une tragédie qui se nouait sous les yeux d’Atef, mari d’Emmanuelle et papa de Mehdi. Hospitalisé entre la vie et la mort, le petit garçon souffre de profondes séquelles, irréversibles. Privé d’oxygène trop longtemps, il est quadriplégique.

Seul, Atef se bat de toute son énergie pour gérer une situation familiale compliquée. Il doit faire face à la perte de son épouse, mais aussi faire vivre le foyer et s’occuper de ses trois enfants dont Medhi. L’état de santé de Medhi demande une attention de tous les instants, des soins médicaux et des aménagements matériels coûteux très peu pris en charge. Il y a deux ans, Patricia Jossot découvre la détresse d’Atef, de Medhi et de sa famille. Elle se mobilise alors pour leur venir en aide, contacte son amie, Karine de La Gacilly. Ensemble, elle créée l’association “Aidons Medhi”. C’est le point de départ d’une vaste chaîne de solidarité. Des actions de solidarité se mettent en place, sur le secteur de Redon, La Gacilly, Carentoir, d’autres associations comme “Mille et un sourires” ou Sourire à la vie, viennent à la rescousse. Grâce à cette mobilisation, la situation s’arrange un peu pour Atef épuisé par ce combat surhumain. Grâce aux fonds récoltés il peut engager des travaux qui vont améliorer les conditions de vie de Medhi. En novembre dernier, Atef est reçu sur le plateau de l’émission “Ca commence aujourd’hui”, animée par Faustine Bollaert.

Mais les besoins sont énormes. “Grace à ces fonds on a pu acquérir une tablette oculaire qui permet à Medhi de communiquer, commencer l’agrandissement de la maison avec l’aménagement de la chambre, de la salle de bain. On a bénéficié d’un extraordinaire élan de solidarité. Des entreprises locales  comme les établissements Dubois de Sixt sur Aff qui a pris en charge l’extension, la société ING de Carentoir qui a offert les parpaings, la société Danilo de Glénac qui a donné les portes….”, explique Patricia Jossot qui donne un exemple de la difficulté de la situation: “sur un budget 80 000€, nous n’avons droit qu’à 2 000 € d’aide par la MDPH et la maison d’habitat, remboursés à la fin des travaux “. Mais tous ces efforts payent et Patricia brandit aujourd’hui avec fierté les images de Medhi qui attestent de ses progrès.

Aujourd’hui, de nouvelles échéances cruciales se présentent. “On sait que Medhi ne pourra jamais ni parler, ni marcher. On a jusqu’à son âge de 7 ans pour savoir comment son état peut évoluer. Aujourd’hui il a besoin d’effectuer un nouveau stage en Pologne avant la fin de l’année”, ajoute Patricia. C’est pour financer ce stage que plusieurs nouvelles actions de solidarité sont prévues ces prochains jours au profit de l’association “Aidons Medhi”:

-Une grande vente de peluches lors du vide grenier de Redon, ce samedi 19 juin (près du magasin GIFI de Redon)

-Le 2 juillet, une tombola en marge de la fête de la musique qui sera organisée au Bar Chez Delphine aux Fougerets

-Les 3 et 4 juillet, quatre gendarmes organisent une course “courir pour Medhi” à partir de Bains-sur-Oust (voir la page Facebook de l’évènement)

-Si vous voulez apporter votre aide à cette cause, rendez-vous sur la page Facebook de l’association Aidons Medhi

-Une cagnotte est ouverte sur leetchi.com

Les travaux en cours de réalisation:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires