Accueil / Ploërmel Communauté / Ploërmel. La Mennais : les lycéens solidaires avec les étudiants

Ploërmel Communauté

Publié le 13 mai 2021

Ploërmel. La Mennais : les lycéens solidaires avec les étudiants

Ce mercredi en matinée, le Comité lycéen du lycée La Mennais, présidé par 2 élèves de terminale, Luliana Dragan et Alexis Géral, a pris la direction du campus de Rennes Beaulieu. Le déplacement avait pour mission de remettre sa collecte de denrées alimentaires et de produits sanitaires à  l’association rennaise “Epifree Rennes 1”, l’épicerie solidaire qui vient en aide aux étudiants de la ville. Avant le départ, organisateurs et élèves ont participé au chargement dans la cour du lycée…

Tout a commencé avec l’opération intitulée “Semons la joie au lycée”, organisée par le Comité lycéen. Plusieurs actions ont permis de récupérer la somme de 900 euros : la vente de bonnets de Noël réalisée par les élèves du lycée, le partenariat avec 2 boutiques de fleuristes (Myriam Fleurs et la Jardinerie du lac).

En février dernier, le Comité lycéen a mené une réflexion, afin de décider qui sera le bénéficiaire de cette collecte. La question de la précarité étudiante s’est invitée dans les débats !

“En conclusion, il a été décidé que la somme d’argent récoltée servira à acheter des produits alimentaires, d’hygiène et d’entretien pour aider les étudiants, qui rencontrent encore plus de difficultés pécuniaires depuis la crise sanitaire…” Le magasin Super U de Ploërmel a permis au Comité lycée de la Mennais d’acheter les marchandises à des prix avantageux !

70 étudiants du campus rennais viennent chaque semaine récupérer leurs paniers de premières nécessités, auprès de Epifree Rennes 1.

L’association a pour objectif de mettre en place des distributions alimentaires gratuitement et de développer un projet autour de l’anti-gaspillage et de l’éco-gestion alimentaire.

En bref…

Depuis l’apparition de la Covid 19 :

–       33% des étudiants en France rencontrent des difficultés financières, car beaucoup ont perdu leur petit boulot..

–       10,7%  déclarent faire des restrictions alimentaires

–       1 étudiant sur 3 ne mange pas à sa faim pendant les confinements !

Des épiceries solidaires et des bénévoles interviennent sur le terrain, un peu partout dans notre pays. Elles viennent en aide aux étudiants, grâce à la distribution de colis, ou en proposant le repas à 1 euro…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires