Pays de Ploërmel. Conseil de développement cherche citoyens volontaires

De gauche à droite, Marjolaine Pondard, Gaëlle Berthevas et Michel Bessonneau

Vous vivez dans le Pays de Ploërmel et vous vous intéressez à son avenir, à sa vie quotidienne, vous aimeriez participer aux réflexions portant sur ce territoire, faire entendre votre voix? Alors, cet appel à candidatures vous concerne. Il est lancé par le conseil de développement du Pays de Ploërmel. Il s’agit d’une structure parallèle à celle du Pays de Ploërmel qui à la différence de ce dernier n’est pas réservé aux élus. Au contraire, c’est une instance de démocratie participative dont l’objectif est de permettre aux citoyens -sans mandat politique- d’exprimer leurs idées en débattre et imaginer des projets qui leur semblent utiles au territoire et à ses habitants. Et ces projets peuvent devenir des propositions sui sont ensuite soumises aux élus.

Le conseil de développement du Pays de Ploërmel doit donc renouveler ses membres. Il est constitué de 36 personnes volontaires réparties équitablement en trois collèges. Pour deux d’entre eux, les membres sont désignés par les élus du Pays:  celui de la société civile (groupement d’entreprises, Mission locale, représentant des salariés, CPIE, associations sportives…), et celui des personnes qualifiées (nommées par le bureau du PETR elles apportent leur expertise, leurs compétences). Le troisième collège, celui des citoyens volontaires, par contre est constitué de personnes ayant fait acte de candidatures et il est ouvert à tous. Chaque habitant du territoire peut postuler, simplement en envoyant une lettre de motivation au Pays. Douze candidats sont retenus par les instances du Pays. “Nous avons besoin de personnes qui s’impliquent dans la vie du territoire pour la durée d’un mandat qui est de 3 ans…”, lance Gaëlle Berthevas.

Présidé par Michel Bessonneau le conseil de développement en place arrive au terme de son mandat et doit être renouvelé. Il ressort grandi de cette période de trois ans au cours desquels il a démontré sa capacité à organiser un débat collectif, à y attirer le public et à fournir un  résultat concret. Pour mémoire, il a organisé des ateliers thématiques sur le sport, la mobilité et l’an dernier il a lancé un chantier d’envergure dont l’objectif est de constituer un inventaire du patrimoine du Pays de Ploërmel, de tous les patrimoines: bâti, immatériel et matériel. “Dans beaucoup de communes, des choses se mettent en place. L’idée à plus long terme de ce projet c’est d’aboutir à la création d’une maison du patrimoine. C’est un projet qui concerne les habitants du territoire mais aussi tous ceux qui viennent s’y installer afin qu’ils connaissent le pays et ses richesses”, explique Michel Bessonneau. Une réunion publique devait avoir lieu en novembre sur ce sujet mais elle a été annulée en raison de la crise sanitaire. Cela reste donc un projet fort pour la prochaine équipe du conseil de développement.

Mais Michel Bessonneau a en tête un autre sujet qui lui tient à coeur et dont il aimerait bien que le conseil de développement se saisissent, celui  de l’illétrisme, un véritable fléau qui est un véritable handicap pour ceux qui en souffrent. “Il faudrait que nous puissions éveiller les consciences, sensibiliser le grand public à l’importance de ce problème qui est sans doute méconnu et sous-évalué…”, estime-t-il. Aujourd’hui, le conseil de développement est devenu un acteur majeur de l’action territoriale. “Le conseil de développement est consulté dans le cadre de la réflexion menée sur le projet de territoire. Les deux communautés de commune du pays peuvent s’appuyer sur son expertise pour éclairer leurs décisions. C’est un véritable partenariat qui s’est instauré entre ces instances et qui fonctionne dans les deux sens”, explique Gaëlle Berthevas, la présidente du Pays de Ploërmel. “Nous avons désormais une véritable existence grâce au financement de la région qui nous permet de disposer d’une animatrice à mi-temps…”, souligne Michel Bessonneau. L’installation du nouveau conseil de développement doit intervenir fin avril et la date limite de dépôt des candidatures est fixée au 6 avril.

Pour postuler:

Chaque candidat doit compléter et remettre la fiche “candidature au conseil de développement” avant le 6 avril par mail ou voie postale:

m.pondard@pays-ploermel.fr

-PETR Pays de Ploërmel,

7 rue du Val

Les Carmes BP 30555

56805 Ploërmel Cedex

-Pour plus d’informations: m.pondard@pays-ploermel.fr

(*) Le Conseil de Développement, instance créé en 2001 sur le Pays de Ploërmel, est une représentation des milieux économiques, sociaux, culturels, éducatifs, scientifiques, environnementaux et associatifs du territoire. Organe de démocratie participative du territoire, il est notamment réglementairement consulté « sur l’élaboration du projet de territoire, sur les documents de prospective et de planification résultant de ce projet, ainsi que sur la conception et l’évaluation des politiques locales de promotion du développement durable du périmètres de l’établissement public de coopération intercommunale ».

Au-delà de ces missions explicitement prévues par la loi, le Conseil de Développement a vocation à :

Alimenter la réflexion des élus en amont des décisions publiques, par exemple par des travaux d’expertise citoyenne ;
Représenter une force de propositions, un laboratoire d’idées ;
Être un des animateurs du débat public territorial et promouvoir l’investissement citoyen ;
Être un espace d’écoute et/ou de veille pour saisir les évolutions sociétales et les dynamiques associatives.

Le Conseil de Développement est autonome et indépendant dans son fonctionnement. Il porte des principes fondamentaux de dialogue, débats, diversité, transversalité, démocratie, concertation, égalité, respect, bienveillance, bénévolat et travaille dans l’intérêt communautaire.

Après plus de vingt ans de fonctionnement, le Conseil de Développement et le PETR Pays de Ploërmel ont souhaité décrire leurs relations dans une charte établissant un cadre d’échanges et de coopérations. Cette charte a été validée en séance du Comité syndical du 27 janvier 2021.

Sur la base des relations de confiance construites, il s’agit de penser la coopération dans un cadre souple et évolutif. Ce dialogue établi dans le respect des rôles de chacun vise à renforcer la participation de tous sur le territoire et participe au renouvellement de la démocratie.

Ainsi, en signant cette charte, le PETR Pays de Ploërmel confirme sa volonté exprimée de disposer d’un conseil de développement et il reconnaît l’importance de développer la participation citoyenne aux débats sur les enjeux et projets environnementaux, sociaux, économiques sur le Pays de Ploërmel et les EPCIs qui le composent. 

 


'Pays de Ploërmel. Conseil de développement cherche citoyens volontaires' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.