Ploërmel. La Mennais: Gab, la mascotte, guide de la porte ouverte virtuelle

GAB, la mascotte du Lycée La Mennais

« Nous vivons une période inédite et cela nous oblige à être créatifs et audacieux… », explique Véronique Calas, la directrice du Lycée La Mennais en dévoilant un projet innovant construit par les enseignants mais aussi des élèves pour permettre aux futurs lycéens de découvrir leur futur établissement. Habituellement, ce sont les journées portes ouvertes qui remplissent ce rôle. Mais cette année, ce grand rendez-vous a été annulé par la crise du coronavirus… « Nous étions sollicités par les familles qui souhaitaient avoir les réponses aux questions qu’elles se posent et qu’elles obtiennent normalement lors des journées portes ouvertes… », ajoute Véronique Calas.

Toute l’équipe du lycée a donc planché sur un projet alternatif qui a débouché sur la création de « journées portes ouvertes virtuelles ». Une quarantaine de capsules vidéos ont été crées qui balayent l’ensemble des formations proposées par l’établissement ploërmelais, mais aussi les multiples activités, sportives, culturelles ou solidaires auxquelles les lycéens peuvent participer. Grace à internet, les futurs élèves peuvent passer de l’autre côté des grands murs qui longent la rue du Général Dubreton pour découvrir la grande cour, les différents bâtiments, le fonctionnement du lycée, de la vie scolaire, bref l’envers du décor. Et pour faciliter et rendre plus « humain » cette visite virtuelle, l’équipe a donné naissance à un guide, baptisé Gabriel, prénom à la fois masculin et féminin et qui est celui que portait un des fondateurs du lycée. Il est désormais « Gab », la mascotte du lycée La Mennais. « Nous voulions que cette porte ouverte virtuelle soit la plus agréable et ludique possible… », commente la directrice.

Guidés par Gab, les visiteurs pourront aussi découvrir les différentes formations proposées par le lycée La Mennais tant dans sa filière générale (10 spécialités) que technologique (6) et notamment son ouverture résolue vers l’international. D’ailleurs, on note l’arrivée prévue à la rentrée prochaine d’un bac DNL (maths anglais). Mais c’est dans la voie professionnelle qu’une nouveauté majeure est annoncé avec l’ouverture d’une formation en bac pro MSPC -maintenance des systèmes de production connectés-(voir ci-dessous). S’y ajoute également la transformation de 2 CAP existants dans le domaine de la restauration collective pour l’un et du tertiaire marchand pour l’autre. Ce CAP d’équipier polyvalent de commerce, porte d’accès au travail dans les grandes surfaces par exemple, permet aux jeunes issus des classes ULIS d’accéder à une formation professionnelle en dépit d’un handicap.

L’autre grande nouveauté dont s’enorgueillit La Mennais, c’est la création du « LM passeport+ » imaginé par la communauté éducative. Ce « passeport » est destiné à valoriser l’engagement des jeunes dans les différentes composantes citoyennes de la vie lycéenne en qualité de délégué de classe ou diverses actions solidaires par exemple. Cette sorte d’attestation sera remise sous forme numérique mais aussi de book à l’issue du parcours de l’élève d’une façon solennelle. Elle est destinée à l’accompagner tout au long de sa vie et pourra servir de soutien pour décrocher un stage ou ou un premier emploi…

Bref, beaucoup de nouveauté à découvrir à partir du 15 mai sur le site internet du lycée, en attendant le retour à une vie « normale » que toute l’équipe de La Mennais espère pour le mois de septembre, avec toutes les réserves qu’imposent ce satané Covid-19. Mais si tout se passe bien, une visite, « physique » celle-là des locaux de l’établissement est envisagée fin août afin que les futurs lycéens puissent s’immerger dans ce nouvel univers qui sera le leur pendant quelques années.

Pratique: rendez-vous à partir du vendredi 15 mai sur le site internet du lycée La Mennais 

 

Le bac MSPC, un besoin du bassin d’emploi

Le bac MSPC -traduisez Maintenance des systèmes de production connectés- constitue une véritable opportunité d’emploi sur le bassin du Pays de Ploërmel. Cette formation inexistante est pourtant très demandée par les entreprises de tous les secteurs d’activités qui disposent d’un système de production automatisé. Certaines d’entres elles ont même du s’organiser pour créer des modules de formation pour répondre à leurs besoins. Ce diplôme permet d’accéder aux postes de conducteurs de lignes. C’est une déclinaison de la formation d’électromécanicien ouverte à d’autres métiers: conception, fabrication, soudure, automatismes, informatique, supervision (c’est à dire la capacité à surveiller et à commander à distance des lignes de production). Il s’agit de postes quasiment stratégiques pour une entreprise puisqu’ils conditionnent la fiabilité et la qualité de sa production et qui sont très valorisants par leur niveau de responsabilité et leur diversité.

 

 


'Ploërmel. La Mennais: Gab, la mascotte, guide de la porte ouverte virtuelle' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.