Ploërmel. Hôpital: face à l’inquiétude, l’ARS rassure…

Une foule impressionnante s’est massée ce lundi après-midi dans le hall de l’hôpital de Ploërmel où le syndicat appelait à un débrayage. Le personnel de l’hôpital était là, mais aussi quelques élus et des citoyens. L’association Citoyens ça nous regarde! avait lancé un appel à la mobilisation pour soutenir les agents hospitaliers et défendre l’hôpital. Car c’est bien l’avenir de l’hôpital de Ploërmel qui inquiète tout le territoire. Une IRM promise mais toujours dans les cartons, un déficit abyssal -26 millions cumulés- qui se creusera encore de 5 à 6 millions cette année, une délocalisation du laboratoire vers Vannes, des travaux à l’EHPAD qui ne se font pas alors que la situation de cet établissement se dégrade, menaces de fermetures de certains services (SAMU, maternité…). La liste des longue des sujets d’inquiétude dont l’accumulation laisse craindre le pire, c’est à dire à terme la disparition de l’hôpital ou du moins son démembrement.

Et ces derniers mois, la tension n’a cessé de s’accentuer au point que les agents hospitaliers expriment sur les murs de leur établissement leur colère et leurs craintes. La visite prévue ce lundi à Ploërmel du directeur de l’Agence Régionale de Santé, Stéphane Mulliez venu visiter l’hôpital et rencontrer le député Paul Molac et le maire Patrick Le Diffon était donc l’occasion de cet appel à la mobilisation des syndicats. Leur objectif étant d’obtenir une entrevue avec le directeur de l’ARS. Longtemps restée sans réponse, cette demande a finalement été acceptée. Un rendez-vous qui était donc l’occasion de démontrer la mobilisation des habitants du territoire… Objectif atteint!

Cette rencontre a été l’occasion pour Stéphane Mulliez de répondre aux interrogations des représentants syndicaux et de tenter de les rassurer. Ce dernier a en effet été catégorique: il n’y a aucune menace à court ou moyen terme pour l’hôpital et aucune fermeture de service n’est envisagée. Il a en effet confirmé que l’hôpital de Ploërmel ne deviendrait pas un « hôpital de proximité », ce qui aurait pour conséquence d’entrainer la suppression de services tels que la maternité ou la chirurgie. Rien de tout cela selon le directeur de l’ARS. En ce qui concerne le déficit financier, il a indiqué que le problème était en cours d’étude pour trouver des solutions. Quand à l’IRM, dont tout le monde sent bien que son implantation à Ploërmel serait une sorte de garantie de survie de l’hôpital, il a laissé entendre qu’une décision allait être prise « dans le courant du 2è semestre » en des termes plutôt optimistes…

Pour autant toutes ces affirmations, ces promesses n’ont pas totalement convaincu le personnel qui à l’issue de la réunion est resté dubitatif, pointant du doigt certaines contradictions entre les actes et les paroles. Cependant les représentants du personnel ont affiché leur intention « d’y croire ».

Revivez en vidéo le film de cet après-midi mouvementée: la mobilisation et les revendications des syndicats, la mobilisation des citoyens, les déclarations du directeur de l’ARS devant la presse puis devant le personnel et le compte-rendu des participants à la réunion avec l’ARS…

 


'Ploërmel. Hôpital: face à l’inquiétude, l’ARS rassure…' a 1 commentaire

  1. 14 janvier 2020 @ 10 h 01 min saphir56

    il rassure qui le directeur de l’ARS ? PERSONNE ! il laisse tout en points d’interrogation et pour l’IRM il ne semble pas préoccupé plus que çà ! et POURTANT INDISPENSABLE à Ploërmel – aller passer cet examen à Vannes encore et encore des kilomètres à parcourir et on nous rebat les oreilles de l’impact carbone sur la route !!! c’est juste lamentable ! cette imagerie est indispensable à l’hôpital si l’on veut que celle-ci soit performante et que l’on puisse conserver cet établissement avec une structure au top ! réveillez-vous les élus du territoire nous devons avoir ce que même des communes plus petites ont !!! il est indéniable que l’ARS favorise le territoire de Vannes et lisse mourir celui de Ploërmel ! POURQUOI ??? il y a t’il là-dessous des raisons politiques LESQUELLES ? à voir par la suite si ce monsieur prend les dispositions qui s’imposent pur doter notre hôpital d’une imagerie plus qu’urgente !

    Répondre Signaler un abus


Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.