Pays de Ploërmel. Urgences, pompiers, gendarmes: ils veillent sur vous!

Pompiers, gendarmes, personnel hospitalier… Ils seront vos anges gardiens au cours de cette nuit de la Saint-Sylvestre, réputée être l’une des plus dangereuses de l’année en raison des risques d’excès qu’elle fait courir. Un seul mot incarne à lui seul la synthèse de ces risques: l’alcool. Pensez-y ce soir avant de trinquer: faites le modérément ou prenez vos dispositions pour ne pas avoir à reprendre le volant après avoir consommé de l’alcool. Il en va de votre vie et de celles des autres!

Et gare à ceux qui seraient déraisonnables: les contrôles vont se multiplier cette nuit et demain sur les routes du département. Quelques heures avant le passage à la nouvelle année, comme le veut la tradition, le sous-préfet de Ploërmel-Pontivy, Patrick Vautier et Patrick Le Diffon, le maire de Ploërmel ont passé en revue les services qui seront en première ligne pour assurer votre sécurité.

Une tournée qui a aussi été l’occasion pour ces deux personnalités de croiser l’inquiétude du personnel hospitalier ou d’entendre les besoins matériels des sapeurs-pompiers. Et c’est en arrière-plan de ce tour d’horizon, c’est le constat d’une ville en plein essor ou plutôt en crise de croissance, un peu comme un corps d’adulte qui ne rentrerait plus dans ses vêtements d’enfants et dont les structures sont pourtant menacées de restrictions budgétaires qu’a dressé le maire de Ploërmel. Avec une certaine gravité car Patrick Le Diffon sait que le dynamisme économique et démographique du territoire ne peut que faire croître ses besoins structurels.

Mobilisation maximale chez les gendarmes

 

Assurer la protection de la population et des commerces mais aussi réprimer les actes d’incivilités éventuels… La compagnie de gendarmerie de Ploërmel, ressemble à une ruche. En briefing avec le patron de la compagnie, le chef d’escadron Pierre de Quatrebarbes, des gendarmes venus des différentes unités de la compagnie -peloton spécial d’intervention, brigade motorisée, brigades territoriales- se préparent à partir en mission. Il est 15 heures et leurs collègues de Josselin sont déjà en action. Leurs objectifs sont clairement identifiés pour cette Saint-Sylvestre: assurer la sécurité routière, faire face aux violences intra-familiales et aux excès d’alcool. « Sachant que l’alcool est très souvent à la base de tous ces phénomènes… », constate Patrick Vautier le sous-préfet, lequel rappelle la volonté du préfet de lutter contre les excès qui endeuillent les routes que ce soit en terme de consommation d’alcool ou de comportement au volant. « On a fait beaucoup de progrès ces dernières années en ce qui concerne la sécurité des voitures. Aujourd’hui, c’est le conducteur qui est responsable de sa conduite. Quand on boit, c’est une décision personnelle. Si on a bu, il n’y a qu’une chose à faire: on dort sur place dans sa voiture… », tonne le sous-préfet.

Pas besoin de faire un dessin, compte-tenu des effectifs mobilisés ce mercredi à Ploërmel, vous avez de fortes chances d’être contrôlés si vous circulez cette nuit. Dans ce cas, un conseil, il vaut mieux être à jeun.

Aux urgences de l’hôpital

Partout sur les murs, les messages d’alerte et de colère fleurissent pour exprimer l’inquiétude du personnel de l’hôpital de Ploërmel. Aux urgences, des patients attendent sur les brancards la visite d’un médecin. Le train-train quotidien. « Encore aujourd’hui, c’est à peu près calme, mais hier c’était infernal… », explique le cadre de santé qui guide ses visiteurs dans les couloirs des urgences. Au passage, on découvre une pièce joliment décorée par un des agents pour mieux accueillir les enfants. Etre professionnel de santé c’est aussi et peut-être avant tout le dévouement au service des plus fragiles d’entre nous.

Chaque jour, les urgences de Ploërmel doivent gérer entre 55 et 80 visites. Le compte est vite fait. « C’est 20 000 visites par an… », évalue la directrice de l’hôpital. « Cela représente un 5è des urgences de tout le Morbihan. Comment pourrait-on se passer des urgences de Ploërmel, c’est impensable… », analyse Patrick Le Diffon qui rappelle une réalité de terrain: l’hôpital de Ploërmel est un maillon indispensable de la chaîne de soins  dont ont besoin les citoyens. Ce mardi après-midi, le personnel en dépit de son inquiétude est comme toujours très mobilisé pour accueillir, soigner, réconforter les naufragés de la Saint-Sylvestre. Excès alcoolique, blessures, mais aussi crises aigües de gastro-entérites devraient constituer le menu de cette longue nuit…

 

Chez les sapeurs-pompiers

Les pompiers constituent le troisième pilier du dispositif de sécurité activé à l’occasion de cette Saint-Sylvestre sur le Pays de Ploërmel. Il illustre lui aussi ce qui, paradoxalement pourrait être le revers de la médaille du développement du territoire, avec une structure dont l’importance lui donne presque la taille d’un centre de secours principal.  « Le centre de secours se développe, lentement mais régulièrement… », admet le chef de centre qui totalise déjà 1700 interventions pour cette année. Un groupe mixte constitué de pompiers volontaires et de 6 professionnels est en place pour faire face aux appels. Une équipe dont le sous-préfet a souligné l’exemplarité: jeune et fortement féminisée. Mais Patrick Le Diffon, le maire lui a été attentif aux besoins exprimés par les soldats du feu ploermelais notamment en terme de locaux. La féminisation des effectifs par exemple, nécessiterait un réaménagement des vestiaires. Mais un particularisme morbihannais complique la prise de décision. Car c’est le SDIS (service départemental d’incendie et de secours) , émanation du conseil départemental qui gère l’organisation des sapeurs-pompiers, alors que ce sont les collectivités locales -la communauté de commune à Ploërmel- qui sont responsables de la partie immobilière. « On a besoin d’une clarification de la stratégie du SDIS en ce qui concerne l’avenir du centre de Ploërmel… », indique le maire qui ne cache sa volonté d’être pragmatique. « Plutôt que de devoir faire des travaux d’aménagement par ci par là, qui vont finir par coûter une fortune, ça serait aussi bien de reconstruire quelque chose de neuf et d’adapté », pose-t-il. Les réponses aux questions posées par les élus locaux au Département sur ses intentions seront, on l’imagine, déterminantes dans les réponses apportées.

Ce mardi soir, les pompiers ont mis en place un dispositif spécial leur permettant, eux aussi, de faire face à toutes les situations d’urgence et ces jours-là, ils le savent bien, tout peut arriver…

 

 


'Pays de Ploërmel. Urgences, pompiers, gendarmes: ils veillent sur vous!' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.