Accueil / Ploërmel Communauté / Ploërmel. Circulation: comment le carrefour St-Antoine va être sécurisé

Ploërmel Communauté

Publié le 26 décembre 2019

Ploërmel. Circulation: comment le carrefour St-Antoine va être sécurisé

Vendredi 22 décembre, un double accident s’est produit au carrefour Saint-Antoine (archives)

Il y a quelques jours, le carrefour Saint-Antoine, cette intersection entre la RN166 et la RN24 qui s’opère sur des voies rétrécies était le théatre d’un double accident. Ce sujet a recueilli une audience record sur notre site en faisant l’un des sujets les plus consulté de l’année. Sans doute faut-il y voir la sensibilité des habitants du secteur à la dangerosité de ce noeud routier qui cumul les difficultés: un accès à la RN 166 par une courbe difficile à négocier pour ceux qui ont le pied un peu trop lourd, en venant de Rennes par la RN24; un rétrécissement brutal avant l’entrée à Ploërmel pour ceux qui viennent de Vannes et pour couronner le tout le fameux tourne-à-gauche emprunté par les automobilistes venant de Ploërmel pour reprendre la 4 voies vers Rennes…

La bonne nouvelle de cette fin d’année, c’est qu’en 2020 ce point noir va disparaître, aboutissement d’un long dossier qui a connu quelques rebondissements. Petit retour en arrière: en février 2018 au cours d’une réunion publique, les services de la Direction des routes présentait un projet d’aménagement jugé à l’époque « à minima », mais qui permettait une nette amélioration avec notamment la suppression des accès vers la chapelle Saint-Antoine et vers Bréleau et l’aménagement du réseau routier secondaire desservant ces hameaux. Un premier rebondissement survenait en juin 2018, lorsque lors d’un conseil municipal, Patrick Le Diffon, le maire laissait éclater sa colère en révélant d’une part que le projet prévoyait la suppression du tourne-à-gauche en venant de Ploërmel et surtout que la Région avait décidé de réduire sa participation financière de près de 10%, laissant le différentiel  à à la charge de la commune. Ce soir-là, le conseil votait une motion refusant de payer la note mais laissant la porte ouverte à d’éventuelles nouvelles négociations.

Une porte ouverte qui a semble-t-il été bien utile puisque un nouveau rebondissement survenait dans ce dossier en janvier 2019. Lors du conseil municipal qui se tenait ce jour-là, Patrick Le Diffon indiquait que les techniciens s’étaient remis au travail et qu’une nouvelle solution était apparue: aménager le carrefour en supprimant le tourne-à-gauche mais en réalisant un barreau routier le remplaçant avantageusement entre le quartier des tours du Levant et la zone de Ronsouze. Cette nouvelle route permet en effet aux habitants du sud de la ville de rejoindre le grand giratoire de Carmagon qui donne accès à toutes les destinations. Pour cela, un nouveau giratoire doit être créé rue René Cassin, dans la courbe face au quartier du Levant pour entrer sur ce barreau et un autre à sa sortie, juste en dessous de l’école Jules Verne, dans le prolongement de l’entrée sur la zone de Ronsouze (voir plans ci-dessous).

Un nouveau projet qui laisse toujours une somme de 450 000 euros à la charge de la commune. Mais, c’est une opération très intéressante pour la ville. Car ce barreau routier désenclave les terrains acquis par la ville, ouvrant la possibilité d’aménagements urbanistiques futurs. C’est trois fois moins cher que la réalisation de la desserte qui aurait été nécessaire pour développer ce futur quartier.

Depuis, les terrains ont été acquis, les accès vers Bréleau et Saint-Antoine supprimés et la voirie secondaire aménagée. Une ultime négociation a permis à la ville de s’assurer que le nouveau barreau routier sera réalisé avant la suppression du tourne-à-gauche. En venant de Vannes, un rallongement de la voie d’accès à la RN24 évitera l’actuel rétrécissement accidentogène.

Les travaux devraient débuter dans le courant du premier semestre 2020, sans doute après les élections municipales. « Finalement après quelques difficultés on a réussi à améliorer et à boucler un projet que je qualifierai de gagnant-gagnant. Il va renforcer considérablement la sécurité routière en supprimant ce tourne-à-gauche très dangereux et en fluidifiant la circulation entre les deux axes, sans pénaliser les usagers de cette partie de la ville. Et il nous permet à moindre frais de poser les bases d’un nouveau développement de Ploërmel… », commente Patrik Le Diffon.

Le tracé du futur barreau:

 

 

 

2 commentaires "Ploërmel. Circulation: comment le carrefour St-Antoine va être sécurisé"

  1. Tout ça c est la faute à Paul Ancelin qui a voulu satisfaire une poignée de commerçants irresponsables vus les degats occasionnés depuis ,alors qu on pouvait acceder directement par un giratoire direction Lorient au lieu de faire ce détour débile .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires