Saint-Cyr. 15 000 visiteurs au Triomphe: une forteresse ouverte au public

-par Eva Dumand-

Ce samedi, ce sont 15 000 personnes qui ont foulé le sol des écoles Saint-Cyr Coëtquidan, à l’occasion du Triomphe : la grande cérémonie des élèves officiers. Bracelets, tickets d’entrées, badge… La sécurité était de vigueur.

Cette tradition remonte loin dans le temps. En 1834, lors de la visite du Duc D’Orléans à Saint-Cyr, un élève officier touche, du premier coup de canon, un tonneau. Porté en triomphe par ses camarades, le rituel est né. Depuis 1998, la cérémonie est aussi ouverte aux civils. 15 000 personnes y ont participé cette année. Pour les écoles de Saint-Cyr, il s’agit d’un dispositif important à mettre en place, aucun visiteur ne peut entrer sans inscription préalable. Bracelet au poignet, ticket pour le spectacle, ou badge, la sécurité est implacable. La forteresse géante a ouvert ses portes, mais la vigilance ne s’éloigne jamais. Cela n’a pas empêché les spectateurs de s’amuser. Organiser le plus grand évènement public de l’Armée de Terre sans la moindre faille dans le dispositif de sécurité et dans la discrétion la plus totale… Tout le défi est là et les écoles de Saint-Cyr Coëtquidan mettent dans sa réussite toute leur expertise. 

Le spectacle a commencé par le défilé de la fanfare des troupes marines, suivie des impressionnantes (et bruyantes) démonstrations des Rafales pilotées par le capitaine Olivier et le capitaine Mickaël, puis par le tableau des gymnastes des sapeurs-pompiers de Paris. La participation des différentes armées à cette cérémonie est significative : rien n’est possible sans coopération. Étaient présents environ 20 régiments de la France entière sur les différents stands, comme le 17e Régiment de génie parachutiste ou le 12e régiment de cuirassiers. Avec un hommage particulier rendu à tout ceux qui ont participé à la libération, des soldats de la 2è DB au commando Kieffer en passant par les héros de l’ombre qui se sont illustrés à quelques kilomètres de là dans le maquis de Saint-Marcel. Le thème de ce Triomphe 2019 était d’ailleurs « la voie de la liberté », pour rappeler les bornes implantées le long des routes françaises matérialisant l’avancée des troupes libératrices. Deux d’entres elles ont d’ailleurs été inaugurées, il y a quelques semaines à Ploërmel et Josselin.
Le général Fourcade, parrain de la promotion sortante, a été mis à l’honneur avec une reconstitution de ses combats en Indochine et Algérie. Ces tableaux se préparent des mois en avance, puis donnent lieu à de multiples répétitions. Tout doit être calé à la perfection.

Comme le veut la tradition, le spectacle s’est terminé par la reconstitution du triomphe de 1834, auquel ont participé les élèves des trois années confondues. En soirée, le chef d’état-major de l’armée de terre, Jean-Pierre Bosser, a passé le glaive a son successeur, le général Thierry Burkhard.


'Saint-Cyr. 15 000 visiteurs au Triomphe: une forteresse ouverte au public' a 1 commentaire

  1. 21 juillet 2019 @ 20 h 34 min joannet

    le musée du souvenir est il ouvert le 15 ou 16 août

    Répondre Signaler un abus


Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.