Ploërmel-Josselin. L’ombre d’un héros de guerre US sur les bornes de la Libération

Elles ressemblent presque à ces bornes kilométriques qui jalonnent les routes nationales. Mais elles sont chargées d’une toute autre mission que celle d’indiquer la distance. Elles constituent des éléments majeurs d’un projet mémoriel destiné à fixer à tout jamais le chemin emprunté par les armées alliées après le débarquement. Un parcours au long duquel les unes après les autres nos villes retrouvaient le chemin de la liberté.

Le souvenir militaire centre Morbihan s’est lancé dans un vaste projet destiné à retracer grâce à ces bornes de la Libération l’avancée de la 4è division blindée américaine partie des plages de Normandie et qui s’achévera en Allemagne. Après Coutances et Avranches, cette armée rejoint Rennes avec à sa tête le Général Wood. Ce prestigieux chef militaire américain, proche du Général Patton, retrouvera dans la capitale bretonne son fils qui était déjà infiltré en France. Et c’est à Rennes que le général Wood mènera une bataille majeure contre l’occupant. La 4è armée poursuivra son oeuvre libératrice en traversant la Bretagne et notamment plusieurs villes du Morbihan dont Ploërmel et Josselin, sur la RN24.

C’est là que deux nouvelles bornes ont été implantées et inaugurées, ce samedi 22 juin, en présence de nombreuses personnalités dont le sous-préfet de Ploërmel-Pontivy. La première se trouve à Ploërmel au rond point Guillois et l’autre Rue Saint-Jacques à Josselin, sur le trottoir qui longe le lycée Ampère. L’évènement de cette double inauguration, c’est la présence du petit-fils du général Wood, John Shirley Wood, qui était déjà présent l’an dernier aux côtés du Souvenir Français pour le même motif. Ce dernier a retracé la vie et la carrière dont les faits d’armes de son grand-père avec beaucoup d’émotion.

Il a reçu la médaille de la ville des mains de Joseph Séveno, le maire de Josselin.

Revivez cette cérémonie en vidéo:


'Ploërmel-Josselin. L’ombre d’un héros de guerre US sur les bornes de la Libération' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.