Ploermel-Malestroit-Josselin. Santé: l’ARS signe un nouveau contrat hospitalier

Ce vendredi 1er mars, le Groupement Hospitalier Brocéliande Atlantique et l’Agence Régionale de Santé de Bretagne, représentée par Olivier De Cadeville, Directeur Général, ont signé un contrat hospitalier de territoire. Ce dispositif vise à aider à la structuration et au développement des filières de soins à l’échelle du groupement, à faciliter les investissements des établissements membres du GHBA et la mutualisation de certaines fonctions supports. C’est en fait le 2è contrat de ce genre dans lequel s’engage l’Agence régionale après une première signature en 2015.

Le Groupement Hospitalier Brocéliande Atlantique (*) est l’un des 8 groupements existants en Bretagne. Chaque groupement élabore une stratégie adaptée à la situation démographique et aux spécificités de santé propre à son territoire. L’Agence régionale de santé apporte son soutien financier à ces projets qui portent sur une durée de 5 ans et dont la mise en oeuvre est évaluée chaque année.

Le GHBA a donc construit son projet autour de neuf mesures qui globalement consistent à renforcer le lien ville-hôpital et à développer des outils destinés à soutenir les parcours de soins. Parmi les projets on note la création d’une équipe mobile diabétologique nutrition; le renforcement de la psychiatrie de liaison; le développement d’un réseau « d’avis spécialisés », permettant aux professionnels de partager leurs connaissances et qui sera accessible aussi bien aux hôpitaux qu’aux médecins de ville; l’organisation des activités de médecine, notamment sur le secteur de Ploërmel. L’un des axes de ce projet est la poursuite de la modernisation du dossier patient informatisé toujours dans une logique de partage du parcours de soins entre les hôpitaux et avec la médecin de ville. Un poste d’infirmière de coordination va être créé pour structurer la filière cancérologie. La mutualisation est un autre maître-mot de ce projet de territoire avec par exemple la mise en oeuvre d’un laboratoire de biologie délocalisé à l’hôpital de Ploërmel.

Ecoputez dans notre vidéo ci-dessous les explications du directeur du GHBA, Philippe Couturier et du directeur général de l’ARS, Olivier de Cadeville.

(*)Le Groupement Hospitalier Brocéliande Atlantique est composé de 7 établissements membres (le CHBA (Vannes-Auray), l’EPSM Morbihan et les centres hospitaliers de Ploërmel, Josselin, Belle-Ile, Malestroit et Nivillac), et de deux établissements partenaires (la Clinique des Augustines à Malestroit et le centre SSR de Colpo). Il est également associé au CHU de Rennes.


'Ploermel-Malestroit-Josselin. Santé: l’ARS signe un nouveau contrat hospitalier' a 5 commentaires

  1. 3 mars 2019 @ 16 h 13 min laurent Fontenelle

    Bonjour,vous mentionnez dans votre article la mise en place d’un laboratoire de biologie délocalisé à l’hôpital de Ploermel. Comme monsieur Couturier n’en fait pas mention dans votre vidéo, pouvez-vous nous dire ce que cela signifie exactement ? Avez vous eu des informations supplémentaires sur le fonctionnement de ce futur laboratoire? Y aura-t-il des postes créés?
    D’autre part le pays de Ploërmel n’aura donc pas d’IRM avant 5 ans (3 au mieux). Malgré les arguments rassurants de l’ARS sur l’offre de soins identique pour tout le monde, comment un spécialiste pourra-t-il pendre une décision rapide sans IRM (si l’examen doit être pratiqué). Le patient serait donc envoyé en urgence à Vannes pour le diagnostic avec une perte de temps qui correspond à une perte de chance. Entre les mots et la réalité se glisse malheureusement la notion de la perte acceptable surtout pour le nord du territoire.

    Répondre Signaler un abus

    • 3 mars 2019 @ 16 h 34 min infosgallo

      Cette mesure est décrite comme l’ne des 9 envisagées dans le plan. Je n’ai pas pour l’instant beaucoup plus de précisions. Il s’agit « de mutualiser progressivement la fonction biologie médicale entre le CHBA et le centre hospitalier de Ploërmel par la mise en oeuvre d’un laboratoire de biologie délocalisée sur le site du CH de Ploërmel ».
      Faute de temps je n’ai pas pu approfondir pour l’instant mais je vais essayer d’avoir le détail des mesures dès ce lundi.

      Répondre Signaler un abus

  2. 3 mars 2019 @ 16 h 27 min des citoyens

    on oublie les repas des personnes âgées qui seront livrés par une cuisine centrale , la fin des bons petits plats sur ces établissements

    Répondre Signaler un abus

  3. 3 mars 2019 @ 21 h 26 min MARTIN

    Un nouveau contrat hospitalier ? le personnel du CH de ploermel à demandé un IRM, des consultations d’ophtalmologie, dermatologie.. on les écoutent pas, ils ne participent pas au developement de l hôpital mais doit subir les changements sans aucune discussions, Ploermel n’existe plus puisque que c est Vannes qui décide…

    Répondre Signaler un abus

  4. 15 mars 2019 @ 13 h 30 min lebreton

    ars , des fonctionnaires qui passe leur temps à détruire le bon système de santé qu’on avait pour piller la sécurité sociale , et réduire le personnel soignant

    Répondre Signaler un abus


Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.