Accueil / coronavirus / COVID 19. Vannes-Josselin-Malestroit-Ploërmel: les hôpitaux sous tension

coronavirus

Publié le 16 avril 2021

COVID 19. Vannes-Josselin-Malestroit-Ploërmel: les hôpitaux sous tension

Alors que la situation épidémique et sanitaire continue de se dégrader, le centre hospitalier Bretagne Atlantique (CHBA) est confronté à une nouvelle vague de patients covid. Le contexte est préoccupant avec un nombre record de patients en réanimation comme le montre ce point de situation:

Forte hausse du nombre de patients covid

A ce jour, 64 patients covid sont hospitalisés, dont 36 en soins critiques (réanimation, USC ou pneumologie).
Le CHBA n’a jamais connu autant de patients covid hospitalisés en soins critiques pendant les précédentes vagues, (21 patients covid en soins critiques le 31/03/20 et 19 patients covid en soins critiques le 12/11/20).

9 patients hospitalisés à ploërmel

La situation est plus stable à l’hôpital de Ploërmel qui compte 9 patients covid hospitalisés.

Un nouveau cluster à l’hôpital de Josselin

Un nouveau cluster est actuellement en cours d’investigation au centre hospitalier de Josselin avec 7 professionnels et 10 résidents touchés. Les organisations soignantes et logistiques ont été adaptées pour contenir la circulation du virus, la situation reste à ce jour sous contrôle, mais fait l’objet d’une vigilance renforcée.

Déprogrammations chirurgicales

Cette forte hausse de l’activité covid, conjuguée à un flux de patients non covid qui reste important, a nécessité de déprogrammer une partie de l’activité chirurgicale afin d’augmenter le capacitaire en soins critiques en transformant une des salles de surveillance post-interventionnelle en lits d’unité de soins continus. Par ailleurs, une déprogrammation progressive et graduée de l’activité de médecine est également mise en œuvre afin d’augmenter le capacitaire de prise en charge et de retrouver des ressources médicales et paramédicales.

Pas d’auto-renoncement aux soins!

Dans ce contexte, il est cependant important de rappeler que les patients ne doivent pas renoncer aux soins et ne pas retarder indûment une prise en charge dont le report pourrait entraîner une perte de chance.
Les déprogrammations ne se font que sur avis médical et les patients concernés sont informés directement. Les professionnels du GHBA restent mobilisés et à l’écoute de leurs patients, ils sont organisés pour maintenir une offre de soins dans des conditions de sécurité optimale.
Les patients doivent donc continuer à faire appel à leurs professionnels de santé habituels.

Mobilisation territoriale

Comme lors des précédentes vagues, le CHBA peut compter sur la mobilisation de l’ensemble des établissements du territoire. L’hôpital privé Océane, la clinique des Augustines de Malestroit et le centre SSR de Colpo ont notamment activé leurs unités covid pour venir en appui pour la prise en charge des patients.

Poursuite de la campagne de vaccination

La campagne de vaccination se poursuit avec, au 16 avril 2021, pour l’ensemble des centres de vaccination du territoire de santé :
-45 500 premières injections
-22 000 secondes injections.
Le vaccinodrome de Kercado fonctionne bien et permet la vaccination de 5 000 personnes par semaine en moyenne. Le rythme devrait encore s’intensifier à partir de mi-mai.

La vaccination des professionnels du GHBA se poursuit également. Près de 3000 professionnels du GHBA ont déjà pu être vaccinés.

-Elargissement de la population cible
Les centres de vaccination sont ouverts depuis ce jour aux personnes de 60 ans et plus, la vaccination des plus de 55 ans étant pour le moment possible via les médecins traitants ou pharmacies.Par ailleurs, à la demande de l’ARS, des créneaux spécifiques vont être réservés lundi et mercredi prochains à Kercado pour certains professionnels prioritaires de plus de 55 ans (professionnels de l’éducation nationale, de la petite enfance, policiers, gendarmes,…).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires