Guer. Les encadrants du service national universel en formation

-reportage Eva Dumand-

Le Morbihan, comme 12 autres départements français testera dès le mois de juin le service national universel sur la base de volontariat. L’héritier du service militaire est pourtant bien différent : le but est d’hybrider les modèles pédagogiques. Concrètement, cela revient à réunir dans une même équipe des encadrants du monde militaire, de l’éducation nationale et de l’éducation populaire. Gabriel Attal, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’éducation, et Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’Etat auprès de la ministre des armées, étaient présents, aujourd’hui sur le camp de Coëtquidan où se déroulait le premier volet de ce service national. 

Cette semaine, les futurs encadrants, des 13 départements, ce sont réunis sur le camp des écoles de Saint-Cyr Coëtquidan, pour 4 jours de formation, clôturés aujourd’hui par une journée sportive. Cela sous forme de rallye « leadership et cohésion » pour renforcer les liens entre ces personnes qui ne s’étaient jamais rencontrées. Ce « rallye », basé sur la « méthode naturelle », regroupe 3 piliers : agilité, sport et réflexion. Gabriel Attal, fan de Koh-Lanta, a même avoué être tenté par le rallye .Ce stage de formation est très important pour les encadrants. Le caractère inédit de ce service implique de bien former les équipes. Le secrétaire d’Etat à l’éducation est satisfait, cette première expérience est pour lui un pari réussi. Tout est prêt, les équipes soudées, il ne reste plus que les tuteurs de maisonnée à former. 

En tout, ce sont 150 encadrants et presque 3000 jeunes qui participeront au service national universel au mois de juin. 
Manon, en formation pour devenir éducatrice spécialisée, y a retrouvé beaucoup de similitudes avec ce qu’elle apprend dans sa formation, c’était une manière de prolonger son parcours d’étude. Pour Alaïd, c’est aussi un échange dans lequel tout le monde apprend, les jeunes ont beaucoup à apporter aux encadrants, tout comme l’inverse.
Dominique Badji, travailleur social, est heureux d’être précurseur de cette expérience. Il y voit une manière de donner un sens supplémentaire à la jeunesse française. Pour lui, le service national universel permet aux jeunes de sortir du cocon familial et de s’intéresser à de nouvelles cultures : c’est-à-dire ces 3 cultures différentes de l’éducation nationale, de l’armée, et de l’éducation populaire, et le brassage social. Il note quand même un point de vigilance : il ne faudrait pas qu’une des trois facettes prenne le dessus, le partage doit être équitable entre les 3 entités. Cette alliance est inédite, et il faut voir comment cela va fonctionner. 
C’est aussi l’occasion de donner la parole aux jeunes, à travers des débats et de réfléchir à la notion d’engagement souvent associé au patriotisme militaire. Pourtant, il y a diverses manières de s’engager, et ils auront l’occasion de s’en rendre compte lors des 2 semaines de mission d’intérêt général. Raymond Le Deun, préfet du Morbihan, précise que les jeunes auront un large choix : solidarité, environnement, protection des animaux, etc. 

Le service national universel a pour vocation de devenir obligatoire, et à ce titre de remplacer la journée défense et citoyenneté. Ce projet, inscrit dans le programme du président de la République, a été accéléré et avancé sur l’agenda. Sa première expérimentation, le mois prochain devrait permettre d’être fixé sur son potentiel intérêt. Comme le souligne le préfet, le service national universel pourrait bien faire évoluer toute une génération de jeunes, et impacter grandement la société. 


'Guer. Les encadrants du service national universel en formation' a 1 commentaire

  1. 24 mai 2019 @ 10 h 18 min Association Vitacolo

    Nous sommes de nombreuses associations d’éducation populaire à dénoncer un SNU inutile et couteux. Inutile car les objectifs du SNU sont présents dans les structures militantes de l’éducation populaire notamment dans les colonies de vacances qui aujourd’hui sont lacérées par un Etat qui ne donne plus de moyens à ces structures qui, pour faire de la mixité sociale, doivent être soutenues. Des milliards d’euros partent en fumée et cela ne questionne a priori personne. A bon entendeur!
    > https://www.vitacolo.fr/le-blog-des-parents/article/service-national-universel.18

    Répondre Signaler un abus


Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.