Malestroit. Viande polonaise: J-F Guihard défend les artisans-bouchers

Artisan-boucher. Jean-François Guihard tient à ce titre dont il défend toute la noblesse en pleine crise de la viande frauduleuse importée de Pologne. TF1, M6, radios… Président de la confédération nationale des artisans-bouchers, Jean-François Guihard est sollicité par de nombreux médias pour répondre aux questions que posent cette affaire et qui pourraient faire douter les consommateurs de la qualité de la viande qu’ils achètent. Les enjeux économiques sont importants pour toute une profession déjà confrontée aux attaques des Végans.

« Attention à ne pas trop en faire sur cette affaire… », résume Jean-François Guihard pour qui cette crise qui affecte une filière européenne, est un peu l’arbre qui cache la forêt. Il défend ainsi le savoir-faire de l’immense majorité des artisans-bouchers traditionnels et rassure les consommateurs: ce sont des professionnels auxquels ils peuvent faire confiance. Et en France, dans ces boucheries traditionnelles de proximité ce mot de confiance prend toute sa valeur.

Nous avons voulu savoir comment ce professionnel passionné pratiquait son métier au quotidien. Nous l’avons suivi chez Franck et William Pellerin, éleveurs à La Chapelle-Caro, chez qui il sélectionne les animaux dont la viande sera ensuite vendue dans sa boutique de Malestroit. Circuit ultra-court, travail d’orfèvre… Pour Jean-François Guihard, ce sont des méthodes de travail que partagent tous les artisans-bouchers de France. Et pour Franck Pellerin, l’éleveur, la meilleure garantie dont peut bénéficier le consommateur français, c’est bien prendre la précaution de « Manger Français » en suivant l’affichette qui atteste cette provenance. A découvrir dans notre vidéo.


'Malestroit. Viande polonaise: J-F Guihard défend les artisans-bouchers' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.