Malestroit. Pour le maire, 2017 a été « particulièrement intéressante »

Bruno Gicquello, le maire de Malestroit, a adressé ce jeudi soir ses voeux à la population au cours d’une cérémonie qui a rempli la salle des fêtes. Enroué, le maire a égréné les temps forts de l’année écoulée marquée par un évènement majeur : l’entrée en service de la maison de santé. Il est entré dans le détail d’un certain nombre de manifestations, qualifiant cette année 2017 de « particulièrement intéressante », « positive » : l’équibreizh, la Madone des motards et bien sur le Pardon des campings-cars… Dans ce bilan, on notera cependant que les soubresauts qui ont secoué -et qui menacent toujours- le festival du Pont du Rock, pourtant étroitement associé à l’image de la ville, n’ont pas été abordés.

Selon le maire Malestroit a connu un énorme succès touristique, citant à l’appui de ses propos les résultats d’une étude selon laquelle 120 000 visiteurs auraient fréquenté Malestroit cet été. La cérémonie des voeux c’est aussi et peut-être avant tout l’occasion pour un maire de se projeter dans l’avenir en présentant ses projets à venir. Ainsi des travaux de réhabilitation et d’amélioration de l’accessibilité de l’Hôtel de Ville devraient être engagés d’ici la fin de l’année. Bien que des travaux aient été engagés dans certains quartiers, le maire a reconnu que « beaucoup de travaux restaient à mener », mais que « nos finances ne nous permettent pas de tout faire » et que le budget qui sera voté à la mi-mars définira des priorités. La fibre optique va continuer son chemin en arrivant dans certains quartiers d’ici fin 2018, début 2019, la ville devant être entièrement équipée dans le courant de 2020.

Parmi les projets, la micro-brasserie annoncée à l’automne devrait ouvrir au printemps. Il a rappelé que des modifications attendues du PLU (plan local d’urbanisme) ont repoussé la vente du camping municipal mais, selon le maire, l’acte devrait être signé cet été. En ce qui concerne les inondations, Bruno Gicquello a annoncé que le résultat des études hydrauliques devraient être connues au cours du premier semestre.

En ce qui concerne l’évolution démographique le maire a indiqué que selon l’INSEE, la population de Malestroit s’élève à 2459 habitants, soit une légère baisse par rapport aux chiffres de 2012. Mais, estime Bruno Gicquello, ces chiffres « ne sont plus d’actualité, vu le nombre de ventes immobilières que je constate tous les jours », laissant entendre que les prochains chiffres du recensement devraient faire apparaître une progression de la population. Preuve de ce dynamisme démographique que le maire subodore, le lotissement de la Croizedo est quasiment complet. Il reste cependant encore 8 lots à vendre et le maire a invité les acheteurs potentiels à se manifester sans tarder. Il a également invité les habitants à participer activement aux 6 réunions de quartier qui vont être organisées au cours du premier semestre.

Enfin,  maire a rappelé le cadre dans lequel s’inscrit l’action de la majorité municipale : « notre projet est simple: apporter à chaque habitant une qualité de vie et de bien-être et renforcer l’attractivité de notre commune ». La projection d’un film présentant les attraits de la Perle de l’Oust terminait cette cérémonie.


'Malestroit. Pour le maire, 2017 a été « particulièrement intéressante »' a 4 commentaires

  1. 12 janvier 2018 @ 9 h 50 min jean-michel

    lors de ces voeux pourquoi de ne pas évoquer les difficultés du Pont du rock ?. Le recours faisant suite au désaccord entre la communauté de commune et la municipalité sur la participation du budget du musée de
    la résistance quelle somme prévisionnelle pour les frais de justice d’une part et les honoraires d’avocats d’autre part ? tout cela pour un hypothétique désaveu du tribunal et/ou au mieux une victoire à la pyrrhus !!!

    Répondre Signaler un abus

  2. 12 janvier 2018 @ 15 h 42 min dan56

    les voeux du Maire,parlons-en:
    1/quand on repart,l’on en sait pas plus qu’a notre arrivée
    2/je suis le seul a parler(adjoints et représentant du Prefet:vous n’avez pas le droit a la parole)
    3/bien des dossiers nous auraient interessés:pont du rock,budget,assainissement,piscine etc..etc..pas un mot, motus.
    nous n’en saurons donc pas plus en cette nouvelle année 2018 ,que les années passées.
    peut être aurons nous une nouvelle FRACASSANTE en cours d’année
    meilleurs voeux aux lecteurs du Pays Gallo

    Répondre Signaler un abus

  3. 12 janvier 2018 @ 22 h 16 min coyac

    la piscine payé par les contribuable ????????????? on ne parle pas de sujet qui fâche !!!!!!!!!

    Répondre Signaler un abus

  4. 16 janvier 2018 @ 11 h 08 min Jean DARME

    Mr Le Maire de Malestroit est un spécialiste de la communication et de l’éolien. En effet, comme les éoliennes qui fleurissent un peu partout, il brasse du Vent. Pourquoi évoquer les Très Très Très bons résultats des équipes sportives, alors qu’à Malestroit, il n’y a plus de club de Football, bientôt plus de Rugby, et peut être bientôt plus de Canoë Kayak. Pourquoi évoquer le foooormidable feu d’artifice alors qu’il n’est pas organisé par la Mairie mais par une association. Du vent, Du vent, même pas dans les voiles puisque le bateau en réalité n’avance pas. Aucune évocation de la Piscine et par la même occasion de la communauté des communes OBC qui y investit quand même plus de 5 millions d’Euros. Aucune évocation des travaux d’assainissement de plus de 2 Millions d’Euros engagés avec notre commune de St Marcel et Missiriac. Mr GICQUELLO a l’art d’éluder les dossiers qui intéresseraient les citoyens et ne pas citer les organisations ou organismes qui investissent et réussissent. Pourquoi ne pas évoquer OBC, la communauté dont fait partie Malestroit? et qui verse une indemnité à ce vice-président qui n’y connaît rien en Très Haut Débit, mais qui sait lire les dossiers préparés par les administratifs d’OBC. Merci à son copain BLEHER qui en le nommant à son poste à acheter la sérénité.
    Enfin une certaine déontologie existe entre les Maires et les Elus, quelque soit leur bord. Lorsqu’une personnalité assiste à des vœux, la bienséance voudrait que l’on propose, en fin de discours du Maire, aux personnalités de bien vouloir prendre la parole. Mr Le Maire de Malestroit n’a pas ce savoir-vivre, ni ses adjoints d’ailleurs qui pourraient lui le conseiller, peut-être que tout ce petit monde pourrait aller voir ce qui se passe dans les autres communes.
    Au moins les personnes qui ont assisté aux vœux de Malestroit ont récupéré un peu de leurs impôts en buvant le breuvage des Lapins Crétins.

    Répondre Signaler un abus


Voulez-vous laisser un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.