Caro. Parc éolien : le préfet a donné son feu vert

Le projet de création d’un parc éolien sur la commune de Caro vient de franchir une étape déterminante. Après avoir obtenu un avis favorable du commissaire enquêteur, le dossier a été validé par le préfet. Cette décision prise le 20 novembre dernier a été annoncé jeudi soir lors de la réunion du conseil communautaire par le maire de Caro, Noël Colineaux. Celui-ci a précisé que le projet ne devrait pas être réalisé « avant plusieurs mois, voire plusieurs années »

La création de ce parc éolien a suscité une vive polémique et une levée de boucliers, notamment de la part de la commune voisine de Monterrein et d’une partie des habitants de Caro.

Ce feu vert du préfet constitue une étape déterminante, mais une étape seulement puisque les opposants peuvent encore engager des recours devant le tribunal administratif.

Vous pouvez consulter l’arrêté préfectoral soit à la mairie, soit sur le site de la préfecture en cliquant ici

 


'Caro. Parc éolien : le préfet a donné son feu vert' a 2 commentaires

  1. 16 décembre 2017 @ 6 h 16 min didier

    La vérité est cache aux Préfets ,ils signe sans connaitre les conséquences qui vont suivre ,
    les normes acoustiques concernant le bruit éolien ne sont pas homologuées et ces services ferment les yeux ,
    Les acousticiens qui travaillent pour l’éolien ne vont pas mordre la main de ceux qui leur donnent à manger(les exploitants )

    Répondre Signaler un abus

    • 16 décembre 2017 @ 10 h 48 min Neutre

      Donc selon vs, les acousticiens seraient corrompus? Si c’est le cas, vs avez juste a faire une contre expertise par un organisme independant et agréé. C’est bien beau de critiquer des expertises ms vs, vs faites quoi? Alors au lieu des faire des remarques aussi constructives, agissez avant que le projet est epuisé tous les recours car si vs souhaitez attaqué l’avis du prefet, c’est pas en racontant une histoire comme ca au tribunal administratif que vs allez etre pris au serieux. Aujourd’hui, il n’y a rien de concret pour s’opposer au projet… Les « j’ai vu un oiseau rare ds le bois », « ca va faire du bruit », « c’est moche », « c’est pas ecologique »… excusez moi, ms si il n’y a pas de contre expertises ou si cela tient de confort personnel et non territorial (j’ai pas dis collectif), et bien le projet aboutira!

      Répondre Signaler un abus


Voulez-vous laisser un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.