Accueil / Oust à Brocéliande / Caro-Monterrein. Eoliennes : le commissaire enquêteur reçoit demain

Oust à Brocéliande

Publié le 7 juillet 2017

Caro-Monterrein. Eoliennes : le commissaire enquêteur reçoit demain

Il pourrait y avoir du monde demain, samedi 8 juillet à la mairie du Roc-Saint-André où le commissaire enquêteur en charge du dossier de construction des éoliennes au Chêne Tord entre Caro et Monterrein tient une permanence. Le débat fait rage sur les réseaux sociaux entre les partisans de ce projet et ceux qui sont contre. La question que nous avons posée a collecté plus de 800 votes et donne un large avantage aux défenseurs du projet (environ 76 à 24 %). Ce rapport de force étonne et suscite des soupçons de votes multiples. Pour éviter toute polémique inutile nous avons fermé cette question. On ne peut exclure que des petits malins aient réussi à détourner la protection contre les votes multiples, mais dans ce cas, ce risque concerne tout aussi bien les “pour” que les “contres”.

On ne peut donc pas dire qu’un tel aléas puisse jouer de manière sensible surtout dans de telles volumes. D’autant que la proportion entre les pour et les contre est restée constante depuis le lancement de cette question (70/30%). Mais effectivement, ce résultat doit être relativisé en fonction de la nature même du sujet. La communauté “verte” ou “écologiste” est particulièrement active sur les réseaux sociaux et s’est sans doute mobilisée massivement et probablement bien au-delà du territoire concerné pour réagir à cette question, sans parler d’éventuels lobbys. Parallèlement, les “contres” sont sans doute plutôt les habitants concernés par le projet lui-même, d’un secteur géographique recouvrant Monterrein et une partie de Caro et donc potentiellement moins nombreux. Car, c’est bien connu -comme de nombreux internautes l’ont signalé dans leurs commentaires-, c’est plus facile d’être favorable à un projet quand il ne se réalise pas devant chez soi. C’est un peu la rivalité entre le virtuel et le réel.

Si on applique ces coefficients modérateurs, on s’aperçoit donc que plus de 200 votes contres, alors que Monterrein compte moins de 400 habitants, cela traduit bien une forte mobilisation locale hostile au projet.

Tout cela est confirmé par la vigueur des commentaires qui s’accumulent sur notre site autour de ce dossier. Et il suffit de les parcourir pour avoir une idée assez précise des enjeux de ce projet et plus largement de celui de l’énergie éolienne en France. Il y a les arguments “militants” des tenants de l’énergie renouvelable et de ceux qui portent le projet localement et ceux qui expriment une vive inquiétude sur les conséquences environnementales et la santé publique de ces machines, avec les témoignages des riverains des champs éoliens (nous vous conseillons de lire ces commentaires en cliquant ici  et surtout en cliquant ici. )  Ils se trouvent tout à la fin des articles.

Quoi qu’il en soit, les partisans ou les opposants à ce projet ont encore plusieurs occasions d’exprimer “officiellement” leur position et leurs arguments. La première c’est de se rendre dans les mairies concernées où ils peuvent déposer leurs avis, sachant que le commissaire enquêteur sera présent lors de  deux permanences. La première c’est demain samedi 8 juillet de 9 heures à 12 heures à la mairie du Roc-Saint-André et la seconde est prévue le vendredi 21 juillet, dernier jour de l’enquête publique, à la mairie de Caro de 14 à 17 heures.

Entre deux, une réunion publique est organisée à la salle polyvalente de Monterrein le lundi 17 juillet à 20 heures au cours de laquelle chacun pourra s’exprimer et faire valoir ses arguments.

 

Articles similaires