Accueil / Oust à Brocéliande / Beignon. Navigateur de l’extrême, Alain Maignan a pris le large

Oust à Brocéliande

Publié le 25 septembre 2017

Beignon. Navigateur de l’extrême, Alain Maignan a pris le large

Beaucoup de monde était présent sur les pontons et le mole Loïc Caradec à la Trinité sur Mer dès le début de la matinée de samedi pour assister au départ de la formidable aventure dans laquelle se lance Alain Maignan. Originaire de Beignon, ce marin de 63 ans va tenter de boucler le tour du monde à la voile en solitaire et… à l’envers c’est à dire d’Est en Ouest. Les connaisseurs apprécieront la valeur de ce défi hors normes.

Parmi ses supporteurs fidèles depuis le premier jour, figure Serge Guimard, un malestroyen, bien connu dans le monde associatif local. Il nous envoie ce reportage tiré des toutes dernières minutes précédant le départ.

« Samedi matin, Alain dit au revoir à ses amis et supporters, signe des autographes et rigole avec tout le monde. Puis vers 14 heures, il rejoint Schouten, son bateau, et commence les préparatifs du départ.

A 14h30 le bateau Eric Tabarly  de la SNSM de la Trinité  remorque Schouten jusqu’à la ligne de départ. Nicole la femme d’Alain quitte le bateau à 15h05 et Alain se retrouve seul sur Schouten et… pour 11 mois.

Alain largue le bout qui le relie au bateau remorqueur à 15h07. La course est lancée. De nombreux bateaux suiveurs accompagnent Alain encore pendant une heure.

Nous, nous continuons bord à bord  jusqu’au phare de la Teignouse, nous échangeons avec lui quelques blagues et les derniers encouragements avant de le laisser seul à 17h35. 

Un dernier au revoir et ensuite nous nous éloignons du Schouten….

Serge Guimard »

1 commentaire "Beignon. Navigateur de l’extrême, Alain Maignan a pris le large"

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires