De La Gacilly à Josselin en passant par Missiriac : suivez la route fleurie

DSC_3069

Le Morbihan séduit beaucoup les touristes par la qualité de son littoral exceptionnel. Mais le Morbihan c’est aussi un arrière-pays au charme fou et qui mérite d’être mieux connu et découvert par les touristes. Il y a de multiples entrées pour découvrir la richesse du département : son histoire, son architecture, son environnement et la beauté de ses villes et villages.

Les fleurs, la nature… c’est le thème autour duquel s’est construit un projet remarquable : la route fleurie. Une idée portée par Jean-Yves Laly, le maire de Missiriac un village à la pointe en matière de protection de l’environnement et du fleurissement. Et c’est une idée qui a séduit d’autres communes réputées pour la qualité de leur environnement, parmi les plus prestigieuses : La Gacilly et Josselin par exemple.

« Créer un parcours fleuri, c’est une grande idée, c’est une première dans le Morbihan et même en Bretagne… », estime Philippe Noguet, adjoint au maire de La Gacilly. La mise au point de cette route fleurie, un peu sur le modèle de la route des vins a demandé beaucoup de travail. Il a fallu recenser les communes, organiser ce circuit, mais aussi trouver une thématique qui s’attache à chacune des villes-étapes : les jardins secrets de La Gacilly, les Hortensias de Ploërmel, les marais de Glénac… « On a travaillé dans une très bonne ambiance et vite. Je suis fier d’être un « faisou »… », explique Jean-Yves Laly qui a vivement remercié les « poids lourds » du projet, à savoir La Gacilly et Josselin, de leur implication dans ce projet.

Un projet qui, concrètement, a débouché sur la création d’un petit dépliant qui est désormais à la disposition des touristes dans les offices de tourisme et qui leur servira de guide pour découvrir cette route fleurie « balades d’Oust à Brocéliande » qui s’articule autour d’un fil conducteur incontournable : le canal de Nantes à Brest.

Découvrez ci-dessous, les charmes de la route fleurie :

 

 

carte

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


'De La Gacilly à Josselin en passant par Missiriac : suivez la route fleurie' a 4 commentaires

  1. 19 juillet 2015 @ 10 h 49 min Sylvaine MILOUX

    C’est une très bonne initiative et il est vrai que nous avons un magnifique territoire. Je vous soumets des améliorations par 3 éléments que j’ai constaté personnellement en naviguant en kayak :
    – le pont de l’ancienne voie ferrée sis « le Châtelet de Bezon » séparant la commune de Ploërmel et Guillac est toujours en attente de réhabilitation depuis de nombreuses années coupant l’accès piéton et cycliste entre les 2 communes.
    – des arbres couchés en amont de l’Yvel et en aval du Ninian empêchent la navigation pour découvrir notre environnement et son biotope différemment par nos cours d’eau.
    – des déjections sauvages agricoles tombent dans le Ninian dans le virage de « la rivière de bas « .

    Voici des points concrets pour séduire davantage les touristes et les locaux, par la qualité de notre environnement local.

    Répondre Signaler un abus

  2. 20 juillet 2015 @ 10 h 26 min Maël Storit

    Bravo pour cette initiative et cette réalisation qui valorise les efforts des communes pour embellir le territoire d’une part et contribue à renforcer l’esprit de coopération entre les communes petites et grandes du pays de Ploërmel d’autre part.

    Un grand absent : Malestroit, la perle de l’Oust, qui est cependant mentionnée en petits caractères sur la carte.

    Quelles en sont les raisons ?
    Malestroit n’a pas été jugée assez fleurie pour être retenue ? ou cette situation est-elle le résultat d’un refus qui pourrait s’expliquer par la présence du Syndicat d’Initiatives qui est un office de tourisme bis, centré sur Malestroit, dont le coût ne doit pas être négligeable et totalement à la charge du budget (des contribuables) de cette cité?

    Répondre Signaler un abus

    • 20 juillet 2015 @ 18 h 10 min laly

      Malestroit a participé aux premières réunions de lancement de cette route fleurie ainsi que la commune de Lizio, l’intention étant d’intégrer ces deux communes au regard du patrimoine touristique que ces deux cités possèdent. Nous avions comme « tutelle » et comme accompagnateur sur ce projet le comité départementale de fleurissement et d’embellissement de Morbihan Tourisme ainsi que la labellisation des villes et villages fleuris de France, ce qui malgré nous , nous a conduit à « écarter » ces deux cités, le souhait du comité départemental étant que Malestroit et Lizio obtiennent une première fleur. Ce que , j’ai toujours dit sur ce projet et ce qu’il y a de remarquable c’est qu’, il n’y a jamais eu lors de nos rencontres de polémiques ou d’esprit de compétitions entre nous et je dois saluer à nouveau les deux poids lourds du tourisme sur notre territoire que sont, JOSSELIN et LA GACILLY, qui n’avait nullement besoin de ce projet et qui pourtant ont joué le jeu, comme quoi, on peut encore faire des choses sur ce territoire, à la seule condition d’être entre gens de bonne foi. JEAN YVES LALY ,Maire de MISSIRIAC et Président du jury départemental des maisons fleuries.

      Répondre Signaler un abus

      • 21 juillet 2015 @ 9 h 58 min Maël Storit

        Merci Mr LALY de cette réponse et félicitations à vous et tous les acteurs locaux de votre commune pour l’embellissement et le programme d’animations de MISSIRIAC. L’absence de Malestroit et Lizio sur la carte des villages fleuris serait due à leur non-obtention d’une 1ère étoile du label Villes et Villages fleuris qui conditionnait logiquement leur intégration à cette route, malgré leurs atouts pour l’obtenir (cf critères figurant sur le document de très bonne qualité « Morbihan Département fleuri » édité par le CG 56, accessible sur Internet).

        Mais ce n’est sans doute qu’une question de temps et de priorité. Une réponse du maire de Malestroit sur ce point serait bienvenue.

        Répondre Signaler un abus


Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.