Accueil / Oust à Brocéliande / Malestroit. La clinique des Augustines honore 3 promotions de retraité(e)s

Oust à Brocéliande

Publié le 31 mai 2022

Malestroit. La clinique des Augustines honore 3 promotions de retraité(e)s

Après la longue parenthèse imposée par la crise sanitaire, la Communauté des Augustines, la direction de la Clinique et le Comité Social et Économique, avec l’ensemble du personnel ont enfin pu recevoir ce mardi soir les retraité(e)s de la clinique des Augustines de Malestroit. Une liste très longue puisqu’elle regroupe les salarié(e)s ayant achevé leur carrière au cours des trois dernières années. « On attendait ça depuis longtemps », a lancé Catherine Mongin, la directrice générale. « La dernière soirée comme celle-là remonte à 2019… », confirme Soeur Roxane, prieure de la communauté de l’établissement. « Pendant deux ans le mot d’ordre a été distanciation. Nous souhaitons reprendre celui de notre communauté qui est la proximité », insiste Soeur Roxane indiquant que des portes ouvertes seraient à nouveau organisées au monastère les 6 et 13 novembre prochain. Au nom de la communauté, elle a remercié les retraité(e)s présent(e)s du temps et de l’énergie qu’ils ont consacrés pendant leur carrière à la clinique.

Bientôt l’inauguration des travaux d’extension

Catherine Mongin a profiité de l’occasion pour rappeler les étapes importantes franchies par la clinique au cours des derniers mois. C’est en premier lieu les travaux d’extension qui se sont prolongés sur 3 ans, soumis aux retards imposés par les soubresauts de la crise sanitaire. Mais le chantier touche à sa fin puisque l’inauguration est prévue dans quelques jours. La clinique a aussi poursuivi son développement qualitatif dont elle tire sa réputation et une reconnaissance confirmée de la part des autorités sanitaires. Elle a obtenu le renouvellement de son titre d’hôpital de proximité consolidé par l’ouverture de nouvelles consultations, le label de centre expert des plaies chroniques pour le Morbihan. Et puis son expertise en gériatrie lui a valu d’être chargée d’organiser un parcours médical destiné à la prise en charge des personnes âgées du territoire leur évitant de passer inutilement par les urgences. Une analyse fine de chaque cas, synonyme de confort pour les patients mais aussi destinée à éviter la surcharge d’un service dont l’actualité révèle quotidiennement la fragilité.

Bientôt un scanner

Ca, c’est pour le passé , mais il y a aussi l’avenir dans lequel se projette la directrice, jalonné là encore de défis d’envergure. C’est par exemple le projet de développer l’hôpital de jour, de nouvelles spécialisations ou bien encore d’initier des dispositifs de rééducation s’appuyant sur des appareils novateurs. Mais Catherine Mongin a également exprimé l’espoir que la clinique doit dotée très prochainement d’un scanner.

Les retraité(e)s ont été reçu(e)s en trois groupes par année de départ. La carrière de chacun d’entre eux a été retracée avec à la clé quelques anecdotes associées au profil de chacun.

Les retraité(e)s à l’honneur

2020 :

Brigitte LE ROUX (agent de service logistique) et Jean-Lou ZIMMERMANN (cadre kinésithérapeute).

2021 :

Jean-Pierre BENOIT (aide-soignant), Brigitte DAVALO (agent de service logistique), Jean-Pierre FILLON (médecin), Marie-Paule GUILLOT (Infirmière), Marie-Agnès GUILLOU (médecin), Maryvonne HAVART (agent de service hospitalier), Jacqueline MADOUASSE (infirmière), Dominique PIOTET (technicien d’information médicale) et Pascale ROUL (aide-soignant).

2022 :

Eric MARCHAND (directeur financier), Eliane MARION (aide-soignant) au 1er juillet, Josiane DOUDARD (agent administratif) au 1er septembre et Claudine CHATELLIER (ergothérapeute) au 1er octobre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires