Accueil / Pays de Ploërmel / Josselin. Prévention routière: le Mobilipass s’invite à l’école Notre Dame du Roncier

Pays de Ploërmel

Publié le 15 mars 2022

Josselin. Prévention routière: le Mobilipass s’invite à l’école Notre Dame du Roncier

Conçu grâce au partenariat de 2 associations : La Prévention routière et l’Assurance Prévention, le programme Mobilipass s’adresse aux écoliers du CP au CM2… 

Ce mardi 15 mars, à l’initiative du conseiller municipal de Josselin Jacques Selo, qui est aussi référent sécurité routière, 19 élèves de 6 à 10 ans, tous cyclistes, ont profité de ce programme animé par le policier municipal David Moulin, assisté du gendarme Alexandre Le Breton- -Caignard et de Pierre Bartosik, élève de terminale en Bac professionnel des métiers de la Sécurité, au lycée Saint-Joseph La Salle à Lorient.

L’objectif de Mobilipass est d’aider ces écoliers, au cours de leur scolarité primaire, à devenir, de façon progressive, indépendants dans leurs déplacements face aux dangers de la route, pour leur  permettre de devenir des piétons et des cyclistes autonomes. La rencontre de ce jour était axée sur le thème “Le cycliste et son vélo !”.

Les élèves ont bénéficié d’une heure de cours, dont 30 minutes de théorie, illustrées aussi par de courtes vidéos. On leur a parlé de chaussée à partager avec d’autres usagers, du comportement à adopter, de voies réservées : les bandes et pistes cyclables, etc… La demi-heure s’est achevée avec les réponses des écoliers à un questionnaire concernant l’équipement du cycliste, à savoir les équipements obligatoires à retenir : les freins avant et arrière ; les feux : blanc à l’avant, pour voir et rouge à l’arrière, pour être vu ; le port du gilet la nuit en campagne ; le port du casque car les participants ont moins de 12 ans ; les catadioptres orange des pédales et des roues ; les catadioptres blanc à l’avant et rouge à l’arrière de la bicyclette ; la sonnette.

Les enfants ont aussi retenu, qu’à partir de l’âge de 12 ans le port du casque n’est plus obligatoire, mais vivement conseillé, car on peut chuter à n’importe quel âge, même quand on est un adulte, qu’il vaut mieux prévenir que guérir ! Il en est de même pour les gants, dont le port n’est pas obligatoire, mais tellement plus sécurisant ! Le policier et le gendarme ont ensuite fait réviser quelques panneaux de danger, d’obligation, d’indication du code de la route, pour vérifier les connaissances des écoliers, avant de rejoindre la cour…

Les 30 minutes suivantes, dites pratiques, se sont déroulées à l’extérieur avec pour support 2 vélos de la police municipale. Les enfants devaient observer, puis vérifier si ces 2 cycles possédaient leur équipement au complet, et au besoin compléter ce qui avait été omis… 

Les intervenants ont conclu la séance, en invitant les parents, par l’intermédiaire de leurs enfants, à se rendre sur le site www.mobilipass.fr, afin de poursuivre avec eux le travail réalisé en classe. Ils trouveront également de nombreuses activités et jeux ainsi que et des conseils d’experts pour prolonger cette éducation à la route…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires