Accueil / Oust à Brocéliande / Malestroit. Pont du rock: une équipe motivée pour surmonter de nouveaux défis

Oust à Brocéliande

Publié le 20 novembre 2021

Malestroit. Pont du rock: une équipe motivée pour surmonter de nouveaux défis

Une page de la longue histoire du festival Au Pont du Rock, s’est donc tournée, vendredi soir avec le retrait de Laurent Bansse qui partageait la présidence de l’association Aux Arts etc… avec Jean-Paul Dubois. Dans quelques jours, le nouveau conseil d’administration de l’association va se réunir pour élire son bureau, c’est à dire la nouvelle équipe dirigeante.

Pas le temps de sombrer dans la nostalgie, car d’ores et déjà, cette nouvelle équipe est confrontée à des défis importants à relever. Parce que le Pont du Rock vient d’être confronté aux turbulences générées par la crise sanitaire qui l’a contraint à annuler son édition 2020. Lors de son bilan moral, Laurent Bansse est revenu sur ces semaines ballotées entre confinement, incertitudes, espoir, doute, annulation…

Des semaines de tempête pendant lesquelles la cohésion de l’équipe dirigeante a été déterminante pour affronter les éléments déchainés. Une période qui a imposé une réorganisation interne de l’association, faire face aux charges à payer, prendre les mesures conservatoires, attendre les décisions… Mais pendant toute cette période sombre, jamais la petite flamme de l’espoir ne s’est éteinte. « Dès le mois de juillet 2020 (ndlr: alors que l’édition 2020 était annulée), nous nous sommes mis au travail pour préparer l’avenir, c’est à dire l’édition 2021. Et le soutien de tous nos partenaires tout au long de cette année blanche a été précieux », se souvient Laurent Bansse.

Un travail ingrat, dans l’ombre qui est monté en puissance au début de l’année 2021. « On a compris que pour avancer et être prêt, il fallait qu’on envisage différentes formules pour l’édition 2021 », poursuit-il. Les premières annonces gouvernementales du printemps annonçant des concerts assis, sans bar ont été autant de coups de massue. « Je me souviens alors que nous avons partagé la même conviction: il n’est pas question de manquer une année de plus. On lache rien, on va jusqu’au bout ». Et il fallait vraiment avoir le feu sacré pour maintenir cette ligne de conduite malgré les circonstances. Et toujours le soutien de tous, élus, bénévoles dont la motivation n’a jamais faiblie pour y croire.

A trois semaines de l’évènement, les incertitudes sont toujours entière. Les réunions de travail s’intensifient avec les services préfectoraux pour assurer la sécurité du festival comme d’habitude mais avec en plus la dimension sanitaire. En parallèle, les négociations se poursuivent avec les artistes et l’adaptation aux conditions du moment se poursuit. Cela se traduit par un changement de site pour revenir à un budget plus compatible avec le contexte, une anticipation maximale…

Enfin, la billetterie peut ouvrir. Les réservations s’accumulent jusqu’à ce que l’obligation du pass sanitaire fasse son apparition. « Ca a eu un effet immédiat. D’un seul coup, tout s’est arrêté… », se souvient Laurent Bansse. Malgré les « signes négatifs », l’association reste campée sur son objectif: « on va jusqu’au bout… ». Et l’édition 2021 du Pont du Rock a bien eu lieu.

Reste désormais à la nouvelle équipe à travailler sur la version 2022 dont il est bien difficile pour l’instant de savoir dans quel contexte elle s’inscrira.

Les défis sont énormes, mais l’enthousiasme est toujours là au sein de l’association Aux Arts etc… qui a enregistré vendredi soir un record de candidatures pour renouveler les 12 postes à pourvoir de son conseil d’administration.

Pascal Touze, Jean-Paul Dubois, Hugo Le Henanf, Sylvie Dubois, Anaïs Dubois, David Bignolet, Gwenegan Evain, Cyrille Ducognon ont été réélus au conseil d’administration dans lequel Stéphane Ricaud, Marie Veronique, Michel Picard, Karine Poussibet font leur entrée

Après ces élections, le conseil d’administration est composé des membres suivants :

Pascal Touze, Jean-Paul Dubois, Hugo Le Henanf, Jacques Busson, Stéphane Samson, Claude Millet, Sylvie Dubois, Anaïs Dubois, Stéphane Ricaud, Marie Veronique, Cyrille Ducognon, Michel Picard, Gwenegan Evain, David Bignolet et Karine Poussibet.

Il se réunira mardi prochain pour désigner son bureau (dont les co-présidents).

L’édition 2021: 6000 festivaliers et 76 000 euros à trouver

Et le festival 2021 a ouvert dans une ambiance inédite. Mais comme pour beaucoup de festivals, la fréquentation reste modeste puisqu’au total des 4 jours, seulement 6000 festivaliers environ sont décomptés. « Mais tout n’est pas négatif, loin s’en faut. Que se soit les festivaliers, les artistes, les bénévoles… on était tous heureux de se retrouver enfin. Ca c’est un sentiment qui a été partagé par tout le monde… », analyse Laurent Bansse.

Bien sur, cette maigre fréquentation a des conséquences financières, même si depuis, les collectivités locales ont exprimé leur volonté d’aider le Pont du Rock à surmonter ces difficultés. D’ores et déjà l’association a pu récupéré 74 000 euros d’aides de ces collectivités ou bien encore du centre national de la musique. Mais il manque encore 76 000 euros pour compenser la perte d’exploitation.

Des demandes de subventions exceptionnelles ont été adressées notamment auprès de l’Etat qui avait promis son aide. Elles sont pour l’instant en attente.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires