Ploërmel. Hôpital: des changements mais pas de menaces, selon la direction

Le sujet s’est invité en marge de la présentation de la salle nature de la maternité de Ploërmel, ce mardi matin, lorsque Corinne Gauthier, directrice adjointe et responsable des pôles enfance et chirurgie communs aux hôpitaux de Ploërmel et Vannes. “J’aimerai dire un petit mot sur l’avenir de la maternité…”, a-t-elle lancé avant d’affirmer catégoriquement que la maternité n’était pas menacée, pas plus que la chirurgie à l’hôpital de Ploërmel.

Cette mise au point n’était pas anodine, mais répond à un mouvement qui se manifeste sur le territoire. Selon nos informations -confirmées par la direction de l’hôpital-, des médecins de l’hôpital de Ploërmel font le tour en ce moment des maires des communes du secteur pour exprimer leur grande inquiétude sur l’avenir de ces deux services qui selon eux seraient menacés de fermeture. “Cette inquiétude sur le maintien de ces services n’est pas nouvelle et revient régulièrement sur le devant de la scène. Mais, sans connaître le fond du dossier qui est à l’origine de ce mouvement, je dois reconnaître que les explications de ces médecins ont de quoi faire réfléchir…”, nous confie un des élus concerné.

Le mouvement est suffisamment fort pour justifier la mise au point faite ce mardi matin par la direction de l’hôpital au détour de la présentation de la salle nature. Nous avons demandé des précisions et vous pouvez entendre les réponses qui nous ont été faites dans la vidéo ci-dessous. Selon ces explications, il y a la concordance de deux phénomènes à l’origine de cette inquiétude. D’une part la perspective du départ en retraite de plusieurs médecins dont certains en gynécologie d’ici la fin de l’année et la crainte de leur non-remplacement et une réflexion menée actuellement sur une réorganisation du fonctionnement de la chirurgie de nuit. Il y a actuellement un médecin et une infirmière anesthésistes présents 24 h sur 24 à l’hôpital de Ploërmel. Selon la direction, cela ne suffit pas à garantir la totale sécurité des patients au cas ou il y aurait deux interventions simultanées. D’où l’idée soit de reporter au lendemain une intervention qui se présenterait la nuit, soit s’il y a urgence, de transférer le patient vers Vannes. “Mais en aucun cas, il n’est question de fermer la chirurgie…” affirme Corinne Gauthier, de même qu’elle est catégorique sur la volonté de recruter des médecins. Ce qui peut jeter le trouble, c’est le fait que ces recrutements se fassent pour les deux sites de Ploërmel et de Vannes. Mais là-dessus Véronique Jeanne, la directrice confirme que “seul” l’hôpital de Ploërmel ne peut pas s’en sortir et que la clé de son développement, c’est justement ce fonctionnement en binôme avec Vannes qui selon elle garantit une qualité des soins à la hauteur des attentes des patients du territoire. Enfin, Corinne Gauthier et Véronique Jeanne délivre un argument massue qui est celui des investissements financiers considérables investis dans l’hôpital (près de 90 000 euros pour la salle nature, une IRM, un scanner et un mammographe dernière génération…). “Pourquoi de tels investissements si c’était pour fermer. Cela n’aurait aucun sens…”, analyse Corinne Gauthier. Véronique Jeanne elle, pointe du doigt les réticences au changement. “Il y a ceux qui suivent et ceux qui râlent, mais on les écoute. C’est important d’entendre les craintes et les peurs de façon à proposer un cadre dans lequel chacun se retrouve”, indique-t-elle.

Mais les échos qui résonnent du terrain sont suffisamment forts pour que ce sujet viennent probablement sur la table des prochaines instances communautaires…

Ecoutez les précisions de la direction de l’hôpital de Ploërmel:

 


'Ploërmel. Hôpital: des changements mais pas de menaces, selon la direction' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.