Accueil / Thématiques / Santé / Ploërmel. Hôpital: les mises au point de la direction

Santé

Publié le 29 juin 2021

Ploërmel. Hôpital: les mises au point de la direction

De gauche à droite, Patrick Le Diffon, maire de Ploërmel, Philippe Couturier directeur du groupement hospitalier, Valérie Jeanne, directrice déléguée de l’hôpital de Ploërmel

Non, l’avenir de l’hôpital de Ploërmel n’est pas menacé. Oui, il y a bien quelques suppressions de lits envisagées mais ce sont des lits qui sont déjà inutilisés. Cette mesure est mise en place pour permettre le déroulement des travaux de réorganisation et ne remet pas en cause les capacités d’accueil de l’hôpital. Au contraire elle est destinée à améliorer l’accueil des patients et l’efficacité du dispositif médical. Oui, l’existence de l’établissement ploërmelais dans son intégralité avec tous ses services (chirurgie, médecine, maternité…) fait partie intégrante de l’organisation du territoire de santé… Ce sont -synthétiquement- quelques unes des mises au point apportées ce mardi matin par le directeur du Groupement hospitalier, Philippe Couturier lors d’une conférence de presse donnée en compagnie de Patrick Le Diffon, maire et président du conseil de surveillance de l’hôpital et de Valérie Jeanne, la directrice déléguée de l’hôpital.

Désamorcer les tensions

Cette conférence de presse faisait suite à la présentation au personnel il y a quelques jours et au conseil de surveillance lundi après-midi du projet de réhabilitation de l’unité de médecine et de chirurgie. Dans ce projet figure la suppression de 10 lits au total de ces deux services. Perspective qui suscite un vent d’inquiétude sur le territoire. Après un rassemblement organisé lundi par le collectif santé, ce sont les syndicats qui appellent à une manifestation jeudi en début d’après-midi.

Philippe Couturier et Patrick Le Diffon ont voulu désamorcer les tensions qui apparaissent autour de ce dossier. « C’est vrai qu’il fait désormais apprendre à penser différemment. Aujourd’hui, on parle de territoire de santé et non plus par établissement… », explique Philippe Couturier. Ainsi, l’hôpital de Ploërmel conserve ses capacités de soins de premier niveau et si l’état de santé d’un patient nécessite des moyens plus importants, alors c’est celui de Vannes qui prend la relève. Une organisation qui vaut pour Ploërmel comme pour les autres étbalissement du territoire de santé (Belle-Ile, Nivillac, Auray…)

Et ce sont des médecins de haut niveau qui se déplacent depuis Vannes pour intervenir à Ploërmel. C’est une chance, souligne le directeur, car Vannes et son environnement de qualité attirent ces praticiens dont bénéficie l’hôpital de Ploërmel.

Un nouveau bâtiment en projet

Tout cela s’inscrit dans un projet de réhabilitation que le groupement hospitalier va présenter à l’ARS et qui pourrait déboucher sur la construction d’un nouveau bâtiment regroupant les service de médecine et de chirurgie. Ce projet qui semble bien engagé pourrait être validé à l’automne et le nouveau bâtiment être opérationnel en 2026…

Mais nous vous proposons d’écouter le détail de ces explications données par Patrick Le Diffon, Philippe Couturier et Valérie Jeanne, ce lundi matin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires