Accueil / Pays de Ploërmel / Pays de Ploërmel. Pour réaliser un court-métrage local, ils cherchent des sponsors

Pays de Ploërmel

Publié le 4 novembre 2021

Pays de Ploërmel. Pour réaliser un court-métrage local, ils cherchent des sponsors

Sylvain Bresson producteur de Beignon et Yann Goven auteur-réalisateur concoretois

Sylvain Bresson, acteur et producteur de Beignon et Yann Goven, auteur et réalisateur, se sont réunis au bar le Brecilien à Paimpont pour évoquer leur projet de film de fiction, un court-métrage d’environ 20 mn, qui a pour décor le Pays de Brocéliande. Même s’il peut encore évoluer le titre provisoire retenu est De l’aube à l’aube. L’histoire est écrite et portée par ces deux acteurs locaux du cinéma…

Il s’agit d’un conte familial contemporain qui se déroule sur une période de 24 heures, -de l’aube à l’aube- sans dialogue avec juste des sons directs de la nature et des personnages. 

Résumé : C’est l’histoire d’une femme et de ses deux enfants qui quittent la ville pour se retrouver, suite au décès du grand-père paternel, dans la maison familiale au cœur de Brocéliande. Les liens sacrés du sang croisent les forces de la nature pour célébrer l’amour et la vie… 

« Il y a urgence à tourner ! Le court-métrage est aux prémices de sa réalisation. Soutenu par la municipalité, il nécessite des sponsors pour le mettre sur pied”, lance Yann Goven.

Si le projet a déjà des soutiens logistiques, notamment en ce qui concerne le prêt de matériel, sa mise en œuvre nécessite un budget estimé à 15 000 euros, détaillé comme suit : 

– Location matériel : caméra 4K et éclairage, avec caution: 4000€ 

 -Fournitures consommables et disque dur: 500€ 

-Accessoires et décors: 300 €

 – Séquence drone: 500 € 

 – Transports et cantine : 1000 € 

– Montage : image et son: 2000 € 

– Mixage auditorium : 2000 € 

– Droits musicaux: 500 € 

– Salaires + charges (forfait) pour les 8 membres de l’équipe: 4000 € 

– Inscription Registre public CNC – Visa d ‘exploitation: 200 €.

“Cependant, pour ce tournage, nous bénéficions déjà d’une aide de 1000 euros de la part de la municipalité de Concoret. Nous allons également profiter d’autres avantages », explique les deux porteurs de projet. Ils devraient bénéficier en effet d’une réduction substantielle de 50% du matériel de  tournage (Prestataire Arwestud), l’étalonnage image est pris en charge gratuitement par le  Chef opérateur et Le Petit Remorqueur qui met à disposition le matériel pour la post-production image.

Le Petit Remorqueur, la société de production de Sylvain Bresson (*), cherche, pour mener à bien ce film, des partenaires susceptibles d’investir dans cette entreprise. “L’objectif est de défendre et de participer activement au patrimoine culturel cinématographique du pays. Les différents partenaires ne seront pas oubliés dans le générique et mis en avant lors de la promotion du film” promettent les 2 intervenants.

« De L’aube à l’aube » est un projet atypique, artisanal. C’est un film intimiste qui peut se faire dans l’urgence sans passer par la filière classique et surtout pas au détriment de la qualité. Après les confinements et plusieurs projets mis de côté, on s’est dit avec Yann « Allons-y ».  Sylvain Bresson souligne la difficulté actuelle de séduire des financiers institutionnels, et ce malgré un solide parcours professionnel. 

Les acteurs seront quant à eux bénévoles sur le film. Tous ces  apports réduisent de moitié le coût final du film.

« On ne prend pas les itinéraires logiques, classiques en matière de financement. Ce n’est pas un gros budget, ce n’est pas compliqué. On ne va pas passer par l’aide à la région et le CNC. Cela prend trop de temps et c’est trop compliqué. Notre démarche est presque rustique », explique Yann Goven. 

La période prévue pour le tournage est l’automne 2021 et le printemps 2022. Les essais caméra et les repérages se feront avant la fin de l’année 2021. Le mix sera effectué par un professionnel extérieur : Chut Atelier sonore à Carhaix. Le film devrait être achevé avant fin 2022. 

Plusieurs projections dans la région en présence de l’équipe seront organisées. L’avant première aura lieu au cinéma l’Hermine à Plélan-le-Grand. 

“De l’Aube à l’Aube sera projeté en festivals et proposé aux chaînes de télévisions locales et nationales et plateformes”, explique Sylvain Bresson.

Le casting :

– Producteur : Sylvain Bresson 

– Assistante de production : Fanny Vandendriessche 

– Réalisateur : Yann Goven 

– Assistante réalisatrice : Julie Quéré 

– Chef opérateur : Julien Pamart 

– Assistant image : Arthur Desnoyelles 

– Ingénieur du son : Frédéric Hamelin

– Régisseuse : Maryline Millet 

– Actrices : Julie Quéré et Adèle Goven Quéré 

 – Acteurs : Yann Goven et Béla Goven Quéré 

(*)La société de production : Le Petit remorqueur est le fruit de l’association de Sylvain Bresson (producteur et réalisateur local, de Beignon) et de Raphaël d’Aboville (Paris). Ils sont réalisateurs et techniciens polyvalents depuis de nombreuses années sur des courts et longs métrages, documentaires, téléfilms, clips, publicités, institutionnels. Les deux membres fondateurs ont une solide expérience dans l’audiovisuel et le cinéma. Sylvain Bresson a notamment réalisé 4 courts métrages de fiction dont : Une âme voilée, doublement primé aux festivals de Barcelone et de Milan en 2012.
Le Petit remorqueur : 12, rue Monseigneur Bécel à Beignon (56)
Retrouvez la société de production sur site internet : h
ttps://www.lepetitremorqueur.com

1 commentaire "Pays de Ploërmel. Pour réaliser un court-métrage local, ils cherchent des sponsors"

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires