Accueil / Oust à Brocéliande / Réminiac. L’école Matisse se replonge dans son histoire

Oust à Brocéliande

Publié le 16 octobre 2021

Réminiac. L’école Matisse se replonge dans son histoire

A l’initiative de Sylvain Paugam, le directeur et enseignant des classes de CE1-CE2-CM1-CM2 de l’école Henri Matisse et dans le cadre du projet scolaire de l’année « Histoire de notre école », les 20 élèves ont accueilli un ancien maître d’école, ce vendredi après-midi 15 octobre.

Roger Carel est un instituteur à la retraite. Il a exercé son métier pendant 9 ans, dans cette même école à Réminiac entre 1955 et 1964.

L’ancien maître est arrivé accompagné par Raymond Pillard, un de ses tous premiers élèves, âgé aujourd’hui de 73 ans, qui a rejoint la classe de Roger, directement en CP sans faire de maternelle…

Les écoliers ont appris, que pour désigner le professeur des écoles, on disait auparavant : l’instituteur, ou le maître, l’institutrice ou la maîtresse pour une enseignante à l’école.

Puis une fois les présentations faites, une vidéo, intitulée “Histoire de notre école entre 1950 et 1960” et réalisée par Roger Carel lui-même a retracé son métier, grâce à des images d’archives authentiques. On voit l’enseignant arrivé à l’école de Réminiac avec son épouse Monique, elle aussi maîtresse, l’école d’autrefois, les 60 élèves de l’époque ! L’instant est vif d’émotion pour Roger qui retient ses larmes. Que de souvenirs !  Les enfants, eux, s’interrogent et s’étonnent. Ils sont curieux !            

Après le film, les élèves d’aujourd’hui se sont lancés dans une interview, comme s’ils étaient journalistes-radio, pendant environ une heure. Leur enseignant a recommandé : “Parlez lentement et clairement. Prenez votre temps pour parler ! Il faut que la personne à qui vous vous adressez vous entende et vous comprenne !” Les questions ont été posées par thèmes : le lieu et l’environnement, le travail en classe, les anecdotes, et les réponses ne se sont pas fait attendre…

Roger Carel a détaillé son arrivée dans la commune avec son épouse en scooter, l’accueil chaleureux de la population, le bâtiment de l’école avec sa cour non goudronnée recouverte de cailloux et ses 2 préaux, le mur et les haies à la place de la clôture en grillage. “A l’intérieur, tout a changé. Nous avions juste une cloison qui séparait les 2 classes. Il n’y avait pas de confort, ni en classe, ni dans notre logement de fonction, avec des sanitaires vétustes : pour les WC, il y avait un trou pour les garçons et un coffre pour les filles. Maintenant votre école ressemble à un palais !” Et puis les élèves ont appris qu’à l’époque, il fallait porter une blouse et une cravate obligatoire, que la classe se chauffait avec le poêle à bois, sur lequel on réchauffait le repas du midi, car la cantine n’existait pas, la bibliothèque non plus…

Raymond, l’ancien élève, a raconté comment né à 3,5 km du bourg il venait, comme tous les enfants des villages, à pied à l’école, matin et soir à travers bois et champs par tous les temps, avec les pieds parfois mouillés et gelés de froid en hiver. “Le maître écrivait à la craie au tableau noir et nous les écoliers nous avions notre ardoise sur laquelle on écrivait avec une craie ou avec un crayon à craie ! Nous dessinions les feuilles des érables qui se trouvaient dans la cour…” Raymond avait apporté des anciennes photos de lui élève à l’époque et de ses camarades, ainsi que 2 diplômes du Certificat d’Etudes : celui de sa maman en 1925 et de son papa en 1922, pour montrer aux élèves attentifs… 

Roger Carel a cependant précisé que chaque année scolaire, l’école organisait une kermesse et des spectacles…

“Ce travail sera valorisé par la réalisation de chroniques pour la radio Timbre FM, suivie par la mise en place d’une exposition.” a expliqué Sylvain Paugam, pour conclure la rencontre de ce vendredi.

Les élèves avaient déjà collecté des témoignages d’anciens directeurs, comme celui de M. Dauer, qui était directeur de l’école dans les années 2000. “Sur le mur de la classe est affichée une frise où l’on appose les noms, en procédant par classement de décennies…” ajoute le directeur actuel !

D’autres rencontres sont déjà prévues, autour des dernières décennies du 20ème siècle : les années 1960 – 1970 – 1980 et 1990… 

4 commentaires "Réminiac. L’école Matisse se replonge dans son histoire"

  1. Je n’ai pas pu vous remercier hier après-midi car nous étions en pleine interview lors de votre départ. Merci d’être venue partager cette belle rencontre avec nous. Un grand bravo pour l’article qui permet de revivre l’émotion de l’instant et de ressentir l’amour de Roger et Raymond pour l'(leur) école Henri Matisse. Chapeau … et encore merci !

  2. Michel MARTIN,
    Merci à Sylvain d’avoir pu organiser cette « fabuleuse » rencontre. Mais aussi un grand Merci à Roger et Raymond d’avoir pu capter l’attention des enfants et ainsi contribuer à enrichir leur culture. Nul doute que ces deux témoignages auront sensibilisés les élèves en comparant l’école d’hier et l’ école d’aujourd’hui.
    Naturellement Roger et Raymond sont invités lors de l’inauguration de la bibliothèque de l’école le Samedi 6 Novembre à Réminiac – ou parents et « anciens écoliers » pourront revivre ces souvenirs .

  3. Bonjour,

    Je viens de vivre de tels souvenirs et d’émotions que je ne sais que vous dire !

    J’ai beaucoup apprécié l’accueil de Monsieur Michel Martin , maire si dévoué
    pour son école!

    Quant à l’accueil de Sylvain ,dans cette classe où j’ai enseigné pendant 9
    ans,c’est indescriptible!!!!

    Quel décor! quelle organisation! je suis resté ébahi par les méthodes employées
    par ce maître exceptionnel!

    Quant aux enfants ,quelle ambiance sympathique et quelle participation de tous!

    Parents d’élèves! quelle chance vous avez d’avoir un maire et une municipalité
    à votre écoute .

    Ces conditions exceptionnelles d’enseignement , permettent à Aurélie et Sylvain
    de transmettre à vos enfants les notions indispensables pour affronter la vie
    ,un grand bravo à eux .

    Un grand merci à tous pour cette mémorable journée.

    Roger Carel (le maître des années 55-64)

  4. Au lendemain de cette mémorable rencontre du 15 octobre , entre des  » Anciens  » , l’actuelle équipe enseignante et ces jeunes élèves restés très attentifs pendant plus d’une heure , j’avais par mail , exprimé mes remerciements à S. Paugam pour son invitation .
    J’avais également remercié monsieur le Maire pour son accueil et pour les efforts faits par la municipalité , pour que cette charmante école soit devenue ce qu’elle est aujourd’hui .

    Je viens seulement de découvrir , la totalité du reportage réalisé par  » les Infos du Pays Gallo » .
    Merci pour ce témoignage plein d’émotion qu’a bien su faire partager votre journaliste .
    Cette rencontre restera pour moi , un moment unique et inoubliable .
    Raymond Pillard ( élève de cette école de 1954 à 1960)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires