Accueil / Musée de la résistance bretonne / Saint-Marcel. Musée: ce que vous en pensez

Musée de la résistance bretonne

Publié le 18 septembre 2021

Saint-Marcel. Musée: ce que vous en pensez

par Martine Gatti

Après 2 ans de travaux, le musée de la Résistance bretonne de Saint-Marcel a réouvert ses portes ce samedi 18 septembre après son inauguration officielle vendredi et la première représentation du spectacle Son et lumières, vendredi soir. Ce samedi, la visite était gratuite. Elle le sera encore demain dimanche. Le musée a rencontré le succès auprès des visiteurs. Le public en a profité pour prendre des places pour les spectacles son et lumière de ce samedi soir et de dimanche soir.

Nous sommes allés au devant des premiers visiteurs, pour recueillir leurs impressions.

Alors, ce musée de la résistance rénové, qu’en pensez-vous?

Charlotte, Astrid et Anne-France :


Charlotte est venue visiter le musée avec ces 2 filles. Toutes les 3 l’ont connu, sous son aspect ancien, en 2001.
“C’est une idée de balade au départ de Belle-Île-en-Mer, qui nous a conduit à Saint-Marcel et la visite nous a beaucoup plu. A l’extérieur, le style est très moderne et nous fait penser à une maison qui a brûlé, comme les arbres à l’entrée : cela nous parle !” nous dit Astrid. Quant à la maman, elle est ravie de sa visite qui retrace bien la vie des villageois pendant l’occupation “Les maquisards étaient sous équipés avec leurs vêtements de travail, leurs sabots et leurs armes rudimentaires ! J’ai bien aimé la collection d’uniformes et les témoignages vidéos. Et puis l’attaque du maquis et la famille Pondard m’ont beaucoup émue !” Pour conclure, Anne-France explique que la visite est accessible à tous, car exprimée dans un langage simple, mais qu’il faudrait des heures pour tout voir en détail…

Joëlle et Tia

Joëlle et Tia

Joëlle est originaire de Josselin, mais domiciliée maintenant à Saint-Marcel. Elle a eu l’occasion 2 ou 3 fois de visiter le musée avant les travaux. Aujourd’hui, elle est accompagnée de Tia, une jeune fille de 17 ans, venue en visite chez elle.
“L’architecture est superbe, dans l’air du temps ! Elle permet de découvrir l’histoire, le passé dans un espace contemporain. Cela a plus de sens pour les jeunes générations. Et puis il n’y a pas que des vidéos, mais aussi des vitrines, des objets pour un vrai visuel”, s’exclame Joëlle, enchantée de sa visite.
Quant à Tia, qui découvre le lieu, elle trouve la visite très pédagogique “Cela m’aide à comprendre l’histoire de France et l’histoire locale. Je sortirai de là plus instruite. J’ai pris des photos pour les montrer à ma famille…”

Cécile et Bernard

Cécile et Bernard

Le couple vient de Haute Vienne. En vacances dans le département, il a loué à Etel.
“Nous avions auparavant un pied-à-terre à Saint-Marcel. Nous avons visité le musée en 2012. Nous le retrouvons aujourd’hui très différent, mais moins à notre goût que précédemment, en raison de son côté moderne et moins spacieux. L’ambiance de la guerre était plus palpable avant. En quittant le musée, c’était comme si on sortait de la guerre” explique Bernard. “Il y a moins de collections d’objets, une seule salle de
projection, contre plusieurs, plus intimistes dans l’ancien musée. Il y a trop de lecture aussi…”, renchérit Cécile. Tous deux ajoutent aussi, être moins imprégnés par la scénographie qui est moins détaillée. Ils se souviennent de certaines scènes, comme celle des combats en Afrique où il y avait du sable pour rendre le décor plus réel, de la fabrication de faux papiers, de la vie des résistants plus diversifiée dans leur quotidien, etc !”
Pour conclure le couple dit avoir fait la visite en 1h30 par rapport aux 4 heures en 2012 et avoir pris 100 photos, contre 400 dans l’ancien musée.

Henri et Denis

Henri et Denis

Domiciliés à Pont-Scorff et installés à Malestroit avec leur camping-car depuis le début de la semaine, les deux amis attendaient l’ouverture du musée, inconnu pour eux jusqu’à aujourd’hui!
Passionnés par le passé, et notamment par les récits de leurs parents sur la seconde guerre mondiale, ils ont été bercés toute leur enfance dans le souvenir de la guerre et retrouvent ici le vécu de leurs proches. Denis raconte être né pendant l’occupation en 1944 “Ma mère Céline m’a toujours raconté qu’un soldat allemand m’avait donné le biberon, quand nous étions sur la commune de Ploërdut! ». Henri ajoute que les Allemands se permettaient tout dans les familles françaises, ils réquisitionnaient les vaches, les pommes de terre ! “Ce que l’on retrouve ici, ce sont tous ces souvenirs, c’est vraiment très intéressant. C’est du beau boulot !”

Laury, Clara, Emmanuel et François

Laury, Clara, Emmanuel et François

Ils habitent réciproquement : Sérent, Saint-Guyomard, Saint-Renan (près de Brest) et Saint-Marcel. Les 4 jeunes gens sont acteurs dans le spectacle son et lumière. Ils découvrent l’intérieur du musée pour la première fois. Ils connaissaient tous le musée, d’avant les travaux !
Ensemble, ils expliquent que l’architecture plus moderne, à l’extérieur comme à l’intérieur, donne plus envie encore de le visiter…
“La visite est plus pédagogique, les témoignages et courts métrages sont plus intéressants. Les nouvelles technologies permettent de mieux comprendre l’histoire en général de la guerre, de son déroulement…”. François, passionné par les objets, trouve qu’il y en a moins en exposition que dans l’ancien musée, mais que cependant, leur découverte est plus enrichissante…

1 commentaire "Saint-Marcel. Musée: ce que vous en pensez"

  1. Victime de la barbarie nazie j’apprécie profondément la rénovation du musée un enrichissement
    pour la culture et la transmission de la mémoire de notre bretagne. Tous les échos que nous
    recueillons du spectacle  » SON et LUMIERE » sont unanimes encore bravo et merci à l’ O.B.C.
    pour l’ensemble de cet immense chantier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires