Arradon. Sauvé par le chien des pompiers de Questembert

C’est une histoire de disparition qui aurait pu très mal se terminer sans le flair de Onie, le chien des pompiers de Questembert. Tout commence mardi soir vers 20 heures quand le personnel de l’EHPAD d’Arradon s’aperçoit qu’un patient de 87 ans, a disparu. L’homme désorienté est présent depuis deux jours seulement dans l’établissement de soin et est soudain parti. Des recherches aussitôt entreprises par le personnel se révèle infructueuses et les gendarmes sont appelés à la rescousse. Les militaires de la brigade de Vannes ainsi qu’une équipe cynophile de Lorient entament à leur tour des recherches. Tous les vêtements du disparu ont été lavés et ne portent plus ses odeurs, ce qui rend le chien inopérant. Impossible de faire décoller l’hélicoptère en raison des conditions météos et la géolocalisation du téléphone portable du disparu est trop vague…

La nuit tombe mais le capitaine Ferrère, commandant en second de la compagnie de Vannes qui supervise les opérations, décide de tenter une ultime opération. Il fait appel aux sapeurs-pompiers de Questembert qui disposent d’un chien aux capacités de recherche très particulières. Onie est capable de mener ces recherches d’une façon aléatoire. Et c’est lui qui, à plus d’1 h 30 du matin, et en moins de 20 minutes, conduit les gendarmes et les pompiers vers le vieil homme. Celui est allongé dans un champs dissimulé par la végétation. Il est sain et sauf mais sera transféré à l’hôpital de Vannes pour y subir des examens.

L’an dernier, les pompiers de Questembert avaient perdu leur chien, un magnifique Rouge de Hanovre qui se trouvait dans une remorque volée par des inconnus. L’affaire avait suscité une vague d’indignation et de mobilisation sur les réseaux sociaux et Onie avait été retrouvé, abandonné par ses voleurs à Pénestin. Onie a retrouvé ce mercredi sa caserne où il peut être fier de sa nouvelle mission accomplie. Son flair a probablement permis de sauver la vie d’un homme.


'Arradon. Sauvé par le chien des pompiers de Questembert' a 1 commentaire

  1. 8 juillet 2020 @ 1 h 28 min de La Rivière

    Félicitations aux pompiers professionnels ou volontaires: nous sommes bien contents de les trouver quand il y a un « gros pépin » ils mériteraient d’être mieux considérés et surtout que ceux qui les « caillassent » voire pire soient sanctionnés autrement que par un « léger » rappel à la loi !!!
    Le toutou et son maître chien, eux aussi méritent grandement d’être à l’honneur; maintenant, dès qu’un chien pèse plus de 3 kgs…… Les gens ont peur !!!

    Répondre Signaler un abus


Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.