Guer. Le Bistrot de la place: ça cartonne déjà!

De gauche à droite, Gwendoline lanoe-Garel, marraine, Elodie Grigne, Frédéric Bouedo et Emmanuelle Guezennec

Il a ouvert il y a tout juste une semaine et c’est pourtant déjà un succès! Elodie Grigne, qui a repris le Bar de la place à Guer pensait pourtant faire des débuts en douceur en ouvrant d’abord juste le bar afin de faire connaissance tranquillement avec ses clients. Et bien, dès le premier jour, le Bistrot a fait le plein. Et bis répétitas, ce lundi avec l’ouverture de la partie restauration!

Plutôt rassurant, mais pas de quoi affoler la jeune femme, bien au contraire! Car la restauration, le bar, tout ça Elodie l’a dans la peau. « Je ne peux pas vous dire pourquoi, mais j’ai toujours aimé ça. Déjà, toute petite, quand nous partions en vacances au camping, je passais mes soirées à préparer des cocktails et depuis ça ne m’a jamais quitté », sourit-elle. D’ailleurs c’est dans ce secteur d’activité qu’elle a construit sa carrière professionnelle après avoir fait l’école hôtelière: 10 ans dans la restauration en Ille-et-Vilaines puis 8 ans comme commerciale, mais en assurant en plus des extras dans ce domaine professionnel.

Et bien sur, avec cette véritable passion chevillée au corps, Elodie ne pouvait avoir d’autre rêve que de diriger son propre commerce. « J’y pensais depuis un moment. J’attendais d’être prête. J’ai appris par hasard que ce bar était à vendre. En plein centre ville de Guer, alors que j’habite Beignon… ça me semblait une superbe affaire, alors j’ai foncé… », raconte Elodie Grigne. Et comme elle aime les choses bien « carrées », elle est venue faire un stage d’une semaine pour vérifier que son intuition était la bonne.

Aujourd’hui aux commandes, elle compte bien imprimer sa patte sur son commerce. C’est déjà en partie fait, puisqu’elle a effectué quelques travaux avant d’ouvrir et notamment une nouvelle enseigne dans laquelle est venue s’intégrer le mot de « Bistrot ». Et ce n’est pas un hasard. Car ce mot correspond bien au style que souhaite instaurer Elodie en développant une partie restauration rapide de qualité avec plat du jour, burger, quiche, tartine le midi. « C’est moi qui cuisine. Tout est fait maison avec produits frais et locaux… », insiste-t-elle. Elle propose par exemple une formules entrée, plat, dessert à 12, 90 euros. Elle a crée un emploi à mi-temps pour assurer le service en salle qui, compte tenu du succès qui se profile pourrait bien rapidement se transformer en temps plein…

Son projet de reprise a retenu l’attention de la plateformes IPP de Ploërmel et de son instance régionale, BRIT, qui lui ont accordé un prêt d’honneur de 10 000 euros. Elle a reçu son chèque ce mardi des mains de Frédéric Bouedo, vice-président d’IPP Ploërmel en charge du secteur de l’OBC, accompagné d’Emmanuelle Guezennec et de Marie-Christine Lhopitalier, chargées de mission d’UPP mais aussi de Gwendoline Lanoé-Garel, une coiffeuse installée quelques dizaines de mètres plus loin qui sera la marraine d’Elodie.

Pratique:

Le Bistrot de la Place

5, place de l’Hôtel de Ville à Guer

Ouvert tous les jours sauf le dimanche et le lundi après-midi

 

 


'Guer. Le Bistrot de la place: ça cartonne déjà!' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.