Madone des motards. Bon plan: le bar provisoire de Ruffiac

Christophe Genaudeau, passionné de bière veut faire revivre le bistrot d’antan

L’intérêt de la balade des motards en marge de la Madone, outre le spectacle exceptionnel qu’elle offre aux spectateurs massés le long de son parcours, c’est qu’elle suscite de nombreuses initiatives, souvent inédites. On en a déniché une en plein bourg de Ruffiac. Les anciens de la commune se souviennent sans doute du bar qu’ils appelaient selon les générations « chez Gérard » ou « chez Léon ». Ce petit bistrot de campagne a fini par fermer ses portes, comme tant d’autres, définitivement. Ou presque. En poussant la porte de ce lieu tombé dans l’oubli, Christophe Genaudeau a eu le coup de foudre. L’ancien comptoir et ses tireuses à bière, les tables d’époque… tout était resté là en l’état. On pouvait presque sentir l’atmosphère d’antan et imaginer les habitués en train de refaire le monde ou de taper le carton en buvant un verre…

Le vieux bistrot a gardé son âme. Et Christophe a voulu lui redonner vie. C’est là qu’il a installé sa micro-brasserie, la « Casu’ale » avec l’idée derrière la tête, de rouvrir le bar pour que les habitants puissent revenir prendre un verre en fin de journée « chez Léon » ou chez Gérard »… comme « dans le temps ». Le projet s’est heurté aux complexités administratives à de nouvelles normes. Alors, Christophe a revu sa copie et c’est sous la forme d’un bar à Tapas ou d’une formule similaire proposant petite restauration et bar que son établissement ouvrira au printemps.

En attendant, vous pouvez quand même y acheter de la bière en bouteilles (voir ci-dessous). Celle que fabrique Christophe dans l’arrière-boutique de ce qui est pour l’instant une micro-brasserie artisanale dans le plus pur esprit. Il fabrique sa bière dans des cuves d’une centaine de litres qu’il vend sur les marchés de la région. Comment lui est venue cette passion pour la bière? « En fait, je ne sais pas. J’ai toujours aimé ça.. », conclut-il après mure réflexion. « Je n’aime pas les alcools forts. La bière, c’est comme du vin, il en existe une multitude de variétés aux goûts différents et qui peuvent varier selon plein d’éléments: la forme du verre, sa température. Tout le monde boit la bière fraiche, mais la température idéale c’est 8-10 degrés… », explique avec passion Christophe Genaudeau. Sa spécialité, lui, c’est plutôt une bière d’inspiration anglaise, sans trop de pétillance…

Après avoir longtemps « brassé » en amateur, il a franchi le pas en s’installant à Ruffiac à la fin de l’année dernière et propose sa production composée d’une bière blonde, une rousse et une brune auxquelles s’ajoutent des bières de saison (au sureau par exemple…) à la vente directe.

Il se trouve que son commerce est situé sur le passage exact de la balade des motards, route de Tréal. Et ça lui a donné l’idée de faire revivre l’ancien bistrot sous la forme d’un bar éphémère qui sera ouvert ce jeudi 15 et ce vendredi 16 août, de 12 heures à 23 heures. Une occasion unique de se replonger dans l’ambiance surannée de l’endroit, de se rassoir à la place des anciens et de venir boire un coup avant, pendant ou après le passage du cortège et aux motards d’y revenir le lendemain. « C’est un bar provisoire. Il n’y aura pas que la bière à boire… », promet Christophe. Et comme c’est provisoire, vous n’avez que deux jours pour en profiter. Ne ratez pas l’occasion!

Pratique:

En dehors de cette initiative spécifique à la balade des motards, la micro-brasserie La Casu’ale » est ouverte le lundi, le mercredi et le jeudi de 17 h 30 à 19 heures, le vendredi de 17 h 30 à 19 h 30 et le samedi de 16 heures à 19 h 30. Fermeture le mardi.

Route de Treal à Ruffiac

Page Facebook en cliquant ici

 


'Madone des motards. Bon plan: le bar provisoire de Ruffiac' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.