Monteneuf. Et soudain, un autre regard s’ouvre sur les landes

Si vous prévoyez une randonnée dans les landes de Monteneuf apprêtez-vous à avoir un choc. Au détour du chemin se dresse une oeuvre gigantesque. Un pont, un serpent, une sorte de monstre surgi des abysses ou d’un lac Ecossais… Les interprétations divergent selon les sensibilités. Cette oeuvre d’art ne laisse pas indifférent. Regards sur Landes, c’est ainsi qu’elle est officiellement baptisée.

Il a fallu des mois de travail à deux artistes plasticiens, Sophie Prestigiacomo et Régis Poisson pour construire cette oeuvre improbable qui illustre à la perfection l’histoire d’une renaissance. Celle de la lande de Monteneuf dont les hommes au fil du temps avait oublié qu’elle constituait un élément fondamental de l’équilibre naturel. Il a fallu que sous l’impulsion de quelques uns les consciences se réveillent et que peu à peu les landes de Monteneuf deviennent ce qu’elles sont aujourd’hui une réserve naturelle régionale qui grâce notamment à l’action du centre des landes de Monetneuf, retrouve la physionomie qu’elle avait il y a quelques décennies.

Il fallu déboiser des hectares entiers à l’aide de chevaux pour que la lande reprenne ses droits. L’oeuvre réalisée par les deux artistes se présente comme une porte ouverte, une fenêtre qui s’ouvre sur ce nouveau paysage. Elle a été réalisée uniquement avec des matériaux récupérés sur place. Mais les surprises réservées au randonneur ne s’arrête pas là. Plus loin sur l’étang il pourra admirer la cathédrale des grenouilles qui flotte à quelques mètre du bord, elle-aussi construite à partir des végétaux de récupération. Plus loin encore il découvrira au pied d’un châtaignier une oeuvre participative en forme d’hommage à Lucien Pouëdras à laquelle des dizaines de personnes ont participé, souvent des anonymes avec toujours la même contrainte: n’utiliser que des matériaux de récupération. En chemin, il rencontrera peut-être le regard d’un rapace immortalisé dans le tronc d’un arbre par un autre artiste invité…

Se promener dans les landes de Monteneuf aujourd’hui, c’est la meilleure façon de découvrir ce qu’est le Land’Art, le croisement entre la nature et la création artistique qui montre comment ces deux éléments sont faits pour vivre ensemble et se sublimer mutuellement.

L’inauguration de cet étonnant travail s’est déroulé ce vendredi matin en présence du vice-président de la région Bretagne qui a martelé le message de la nécessité vitale d’arrêter la consommation des terres au profit du béton afin de préserver les générations à venir.

Nous vous proposons de revivre cette inauguration en vidéo, mais aussi de découvrir plus en détails, comment les deux artistes plasticiens ont réalise leurs ouvres dans une seconde vidéo qui retrace les différents étapes de la naissance de Regards sur Landes.

 

Revivez l’inauguration :


'Monteneuf. Et soudain, un autre regard s’ouvre sur les landes' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.