Accueil / Oust à Brocéliande / Porcaro-Malestroit. Qualité de la fête: les festivals et la préfecture s’engagent

Oust à Brocéliande

Publié le 4 juillet 2019

Porcaro-Malestroit. Qualité de la fête: les festivals et la préfecture s’engagent

 

C’est dans « un contexte sombre » pour reprendre ses propres termes que Véronique Solère, directrice de cabinet du préfet du Morbihan est venue mercredi à Porcaro signer la « charte de la Qualité de la fête » avec les représentants de quatre manifestations festives majeures du Morbihan: le Pont du Rock de Malestroit, le festival interceltique de Lorient, la Madone des motards de Porcaro et le festival Motocultor de Saint-Nolff. En signant ce document, les organisateurs de ces manifestations s’engagent notamment à émettre des messages sur les risques alcool et drogue et à sensibiliser les conducteurs sur les parkings et les inviter à contrôler leur alcoolémie avant leur départ. En retour, ils reçoivent un kit festival (un tee-shirt, chapeau…) permettant aux bénévoles d’être identifiés. Par ailleurs, la préfecture assure la formation de ces bénévoles et prête du matériel dont notamment des appareils de contrôle d’alcoolémie aux organisateurs pour les aider à mener leur mission de prévention.

Alors, la signature de cette charte qui est devenue une institution depuis 2007 prenait donc un aspect particulier cette année. Car, dans ses bagages, Véronique Solère avait amené des chiffres qui font froid dans le dos. Ceux de l’accidentalité dans le Morbihan qui sont « à contrecourant de la tendance nationale ». Car en effet, si dans l’ensemble du pays la situation des accidents de circulation s’améliore, il en va tout autrement dans le Morbihan où la situation se dégrade depuis trois ans. Si le nombre d’accidents diminue, par contre le nombre de morts sur les routes ne cesse d’augmenter. De 34 en 2015 et 2016, ce chiffre est passé à 40 en 2017 puis à 46 en 2018. Et depuis le début de cette année 2019, ce sont déjà 26 morts qui sont enregistrés sur les routes du département contre 20 l’an dernier sur la même période. Ce sont ces éléments qui constituent le « contexte sombre » évoqué par la directrice de cabinet du préfet et contre lequel elle a invité à une véritable mobilisation générale. « Il faut que tout le monde soit mobilisé et motivé pour faire passer ces messages de prévention à l’occasion de ces festivals », a-t-elle indiquée.

Il n’est pas impossible que cette stratégie s’étendent à d’autres manifestations estivales festives du Morbihan, 4è département touristique de France. Car la présence des stands sur les quatre festivals a un impact réel. Ainsi, sur la Madone des Motards près de 1500 motards défilent au cours de la matinée pour faire contrôler leur taux d’alcoolémie. Au festival du Pont du Rock, un stand supplémentaire va être installé, tandis que sur le festival interceltique, un nouveau stand va être implanté dans la partie « non badgé » afin qu’il soit accessible au plus grand nombre ainsi que deux écrans géants qui vont diffuser des messages préventifs.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires