Missiriac. Yann Jondot, parrain du nouveau sentier handivégétal

A Missiriac, les idées et les projets s’enchainent avec comme fil rouge le souci d’améliorer un certain confort de vie dans la commune. Ce qu’on appelle aussi le « bien vivre ensemble ». Une qualité de vie que les élus tiennent à ce qu’elle soit partagée et donc accessible à tous. Missiriac a ainsi été la première commune du Morbihan a recevoir le label d’accessibilité attribué par le maire de Langoelan, Yann Jondot. Ce dernier, nommé ambassadeur de l’accessibilité mène une action de fond avec pugnacité pour cette notion soit prise en compte partout. Son credo: démontrer que rendre une commune accessible même aux personnes à mobilité réduite, c’est souvent simple et peu coûteux, le véritable investissement étant la volonté de le faire. Au fil des semaines et des mois, les communes accédant à ce label sont de plus en plus nombreuses. mais Yann Jondot est à la recherche permanente de nouvelles initiatives allant dans ce sens.

Sa rencontre avec Jean-Yves Laly, le maire de Missiriac a fait mouche. Le maire de Missiriac aiment bien relever les défis. C’est un acteur convaincu de la défense de la biodiversité, tout simplement de la protection de l’environnement et sa mise en valeur. Biodiversité, embellissement, projet partagé… c’est autour de ce tryptique qu’il a porté le dossier de la 4è fleur de sa commune jusqu’à sa concrétisation. « On a pensé qu’il fallait poursuivre cette logique et on s’est dit qu’on allait créer un sentier des cinq sens… », commente Jean-Yves Laly. Encore fallait-il trouver le lieu idéal pour mettre en oeuvre ce projet. Un muret qui se trouve à la hauteur d’une personne assise, juste devant la mairie: ça a tout de suite fait tilt. En bordure de ce muret ont été plantés des végétaux qui se distinguent par l’odeur qu’ils dégagent, par le goût de leur feuillage ou par sa rugosité ou sa douceur. Mertensia maritima -la plante au gout d’huitre-, le houx et ses feuilles piquantes, les pelargoniums odorants, le thym citron… c’est une véritable promenade sensorielle qui est désormais proposée à tous les amateurs de jardinage même s’ils sont handicapés. Car même un malvoyant peut ainsi facilement identifier ces plantes…

« On a l’impression de se promener comme dans un jardin… », s’enthousiasme Yann Jondot, venu ce vendredi après-midi inaugurer mais aussi tester ce sentier des cinq sens. Un test qu’il a fait partager aux élus de Missiriac ainsi qu’au député, Paul Molac, également séduit par l’expérience. Et c’est en fauteuils roulants que cote à cote, valides au pas, les membres du groupe ont cheminé sur le sentier handivégétal. Au fil de la visite, Yann Jondot a distillé ses conseils pour améliorer certains détails du sentier en matière de confort ou de sécurité pour les visiteurs à mobilité réduite. Mais la notion de mobilité réduite ne se limite pas aux personnes se déplaçant en fauteuils roulants. « L’accessibilité ça concerne aussi les déambulateurs, les poussettes, les personnes âgées… », martèle Yann Jondot.

« Le fait que ce chemin intègre le projet de 4è fleur mené par la commune, c’est un exemple que toutes les communes, même les plus petites peuvent suivre… », poursuit ce dernier bien décidé à faire remonter cette idée au plus haut sommet de l’Etat et surtout à la diffuser sur tout le territoire national. Le député Paul Molac s’est déclaré impressionné par cette volonté et a souligné la valeur du combat mené par Yann Jondot, notamment parce que celui-ci ne se veut pas donneur de leçon mais juste pédagogue en utilisant un langage compréhensible sur la forme et le fond par tout le monde. Mais ce dernier est aussi animé d’une force de conviction capable de faire tomber des montagnes…

Jean-Yves Laly a intronisé le maire de Langoelan « parrain » de ce sentier handivégétal et promet une marraine d’exception, un titre qu’il aimerait bien faire accepter à Martine Lesage, la directrice du conseil national des villes et villages fleuris qui était venue évaluer Missiriac lors de sa candidature à la 4è fleur.

 

 

 

 


'Missiriac. Yann Jondot, parrain du nouveau sentier handivégétal' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.