Accueil / Oust à Brocéliande / Missiriac-Malestroit. La petite fille nait dans les bras des pompiers

Oust à Brocéliande

Publié le 11 mai 2019

Missiriac-Malestroit. La petite fille nait dans les bras des pompiers

L’équipe des pompiers de Malestroit, très émue d’avoir mis au monde un bébé dans une voiture

Ce samedi après-midi, l’équipe de permanence au centre de secours de Malestroit arbore un large sourire. Et pour cause, en début d’après-midi Julien, Jean-Vincent; Sylvain Killian, Kevin et Michèle l’infirmière ont mis au monde une petite fille dans des conditions très particulière. Il est 14 h 16 précisément quand l’appel tombe sur le standard: « venez vite, ma femme est en train d’accoucher. On n’aura pas le temps d’arriver à l’hôpital. Je me gare près de l’église de Missiriac… ». L’opérateur comprend aussitôt qu’il est confronté à une intervention rarissime et surtout très risquée. Chaque minute compte. Aussitôt les mécanismes longuement répétés s’enclenchent. Les pompiers volontaires sont chez eux. Quelques secondes plus tard, ils sont au pied du véhicule de secours et moins de dix minutes plus tard, toute l’équipe est en place autour de la voiture que le futur papa avait pris soin de stationner à un endroit facile à trouver, et à 14 h 29, le bébé pointe le bout de son nez, dans les bras de l’infirmière. « Ce genre d’intervention est très compliquée. Puisqu’il s’agissait de réaliser un accouchement dans des conditions extrèmes. C’est déjà difficile à domicile, mais là, la naissance a eu lieu sur le siège avant du véhicule. Nous avions deux vies à prendre en charge… », confie l’un des pompiers. Sans compte qu’au delà de l’aspect médical et technique, les pompiers ont également du gérer le stress du papa et de la maman. Précision des gestes techniques, sang-froid…tout est important dans ces moments là.

« Cette intervention a montré la pertinence et l’efficacité des dispositifs de secours. Tout s’est enchainé parfaitement. Nous sommes arrivés à temps pour pratiquer l’accouchement presque aussi bien qu’à l’hôpital. Le papa a même pu couper le cordon et le SMUR est arrivé dans la foulée pour assurer les soins médicaux nécessaires… », analyse Michèle l’infirmière. Et les pompiers malestroyens ne sont pas peu fiers ce soir d’avoir transporté la maman et le bébé à la maternité de Ploërmel où le bon état de santé de l’un et de l’autre a été confirmé. Cette petite fille vient compléter le cercle familial où l’attendent avec impatience ses deux grands frères.

Au centre de secours de Malestroit, désormais, le feu de l’action est passé et les équipiers revivent chaque seconde de cet instant magique, une parenthèse heureuse dans un univers qui est plus souvent pavé de drames.

« Pour nous ça égaye notre quotidien car finalement c’est la parfaite illustration de notre véritable mission, d’emmener nos concitoyens vers la vie. Et quel plus bel exemple peut-on avoir que la naissance d’un bébé », s’émeuvent les pompiers.

Une belle histoire qui finit bien.

La première naissance à Missiriac depuis 40 ans!

Le maire de Missiriac, Jean-Yves Laly en est tout retourné que cette accouchement hors normes ait eu lieu dans sa commune. « J’ai vérifié et c’est la première naissance qui est enregistrée à Missiriac depuis 40 ans », commente-t-il, non sans souligner le professionnalisme des sapeurs-pompiers qui ont mené cette intervention très délicate dans des conditions exemplaires. Il propose déjà de donner le prénom de la fillette à un chemin de la commune

1 commentaire "Missiriac-Malestroit. La petite fille nait dans les bras des pompiers"

  1. Simplement exprimer ma gratitude et mes félicitations aux pompiers.Il nous restait un chemin à baptiser dans le bourg , je proposerai à l’équipe municipale de le baptiser  » le chemin d’ Enora » avec bien sur l’accord des heureux parents que je tiens tout particulièrement à féliciter pour cet heureux évènement et aussi pour leur sang froid.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires