Saint-Laurent/Ruffiac. Internet: comment Orange investit en zone rurale

Bénéficier de l’internet à haut débit… Quand on habite en zone rurale ce sujet prend des allures de rêve inaccessible ou de serpent de mer qui ressort régulièrement des discours des élus locaux. Le déploiement de la fibre sur tout le territoire sans cesse promis et planifié est sans cesse repoussé. Pourtant les choses avancent. C’est le cas à Saint-Laurent-sur-Oust dont les habitants étaient quasiment dans un « trou noir ». Depuis le 15 janvier la plupart d’entre eux peuvent bénéficier de connections internet performantes.

Ce petit miracle est du aux travaux de modernisation réalisés par l’opérateur Orange. Les techniciens ont alimenté l’armoire technique situé à l’entrée du bourg  avec de la fibre optique et y ont implanté un équipement de dernière génération. C’est un peu comme un bouchon qui saute et permet du coup l’arrivée d’un flot de données internet jusqu’à cette armoire. C’est ensuite le réseau classique en cuivre qui prend la relève entre l’armoire et les habitants. Ces derniers peuvent dès lors profiter d’un débit très élevé, via l’ADSL, variable selon la distance du câble mais qui peut atteindre dans le bourg jusqu’à 50 Mbits! Une solution intermédiaire plutôt intéressante en attendant la fibre optique dans quelques années.

Pratiquement, c’est la possibilité pour les habitants, de télécharger des dossiers assez lourds et d’accéder à tous les services d’Internet de façon confortable mais aussi de bénéficier de la télé par internet. Ce nouvel outil est opérationnel depuis le 15 janvier, mais il semble qu’un certain nombre d’habitants n’ont pas constaté d’améliorations. « C’est normal. Il faut que les abonnés contactent leur opérateur afin de faire le point sur leur contrat. Le montant de l’abonnement n’est pas modifié mais l’opérateur doit procéder à un réglage technique pour permettre l’accès au haut débit », tempère Katell Henry, directrice des relations avec les collectivités locales du Morbihan pour Orange. C’est le conseil qu’elle est venue donner en compagnie de Damien de Kerhor, délégué régional d’Orange, ce mardi après-midi pour le lancement officiel de cette petite révolution technique pour Saint-Laurent sur Oust et une partie de Ruffiac.

Désormais 170 foyers ont accès au haut débit grâce à la modernisation de l’installation de Saint-Laurent-sur-Oust: 134 sur Saint-Laurent et 35 sur Ruffiac. Par contre les habitants de certains hameaux ne sont pas concernés par cette amélioration -c’est le cas de Groutel par exemple- parce qu’ils ne sont pas alimentés par l’armoire de Saint-Laurent (voir la carte de la zone desservie).

Une visite qui était aussi l’occasion pour Damien de Kerhor d’affirmer que Orange ne se désintéresse pas des territoires ruraux, bien au contraire. Une volonté exprimée dans l’élaboration d’un programme intitulé « Orange territoire connectés » qui prévoit une accélération des investissements dans les réseaux fixes et mobiles du Morbihan. « Nous avons lancé ce programme ambitieux pour accélérer la couverture des zones rurales. Aujourd’hui, les travaux d’amélioration des débits, réalisés sur nos fonds propres à Saint-Laurent-sur-Oust sont une des preuves concrètes de ce programme sur le Morbihan », affirme-t-il. Plusieurs autres chantiers de modernisation sont prévus dans les prochains mois dans le Morbihan (voir encadré ci-dessous).

Les voleurs de cuivre à l’affut

Orange rechigne à divulguer son calendrier de modernisation du réseau dans les mêmes conditions qu’à Saint-Laurent-sur-Oust, pour ne pas faciliter la tache des voleurs de cuivre. Bien informés, les spécialistes du vol de cuivre profitent des travaux d’Orange pour arracher les câbles. Depuis le mois de janvier Orange déplore une dizaine de vols de ce genre, notamment sur la partie nord du département.


'Saint-Laurent/Ruffiac. Internet: comment Orange investit en zone rurale' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.