Accueil / Oust à Brocéliande / Malestroit-Ploërmel. Bistrot mémoire: c’est aussi l’heure de la rentrée

Oust à Brocéliande

Publié le 3 septembre 2018

Malestroit-Ploërmel. Bistrot mémoire: c’est aussi l’heure de la rentrée

Coralie Poupon avec le nouveau propriétaire de La grange à Louise à Malestroit

Le bistrot. Lieu de rencontres, d’échanges, vecteur de l’actualité rendu célèbre par les Brèves de comptoir, ce lieu emblématique de la vie quotidienne en France peut aussi être un centre thérapeutique. C’est au début des années 2000 que le concept de Bistrot mémoire est né à partir du constat du développement du risque d’isolement et d’exclusion lié aux problèmes de dépendance et d’un certain rejet de l’accès aux instances sanitaires et médico-sociales.

Pourquoi ne pas utiliser ce lieu traditionnel d’échange qu’est le bistrot pour offrir une alternative plus douce à tous ceux qui sont concernés par ce phénomène? C’est à Rennes que le premier bistrot-mémoire a été crée en 2004 et l’initiative s’est étendue d’abord à la Bretagne puis à toute la France. Au fil des ans, l’idée s’est structurée et l’union des bistrots mémoires s’est développée, attirant des financeurs venus notamment du milieu mutualiste.

Dans la région de Malestroit le concept de bistrot mémoire a trouvé un terreau favorable à son développement grâce à la présence de la clinique des Augustines, haut lieu du traitement des troubles de la mémoire. Et c’est à quelques centaines de mètres de l’établissement, au restaurant la Grange à Louise que le Bistrot-mémoire s’est installé. Coralie Poupon, psychologue spécialisée en neuropsychologie de la clinique des Augustines, y retrouve une fois par mois un public beaucoup plus hétérogène qu’on pourrait le penser. Car le Bistrot mémoire est ouvert à tout le monde, aussi bien ceux qui souffrent de troubles de la mémoire que ceux qui s’intéressent à cette question, aux aidants ou aux professionnels. Chaque réunion s’articule autour d’un thème. Ensuite, c’est libre cours aux échanges, aux questions, au dialogue dans l’ambiance conviviale et détendue qui s’attache si bien à l’image de nos bistrots… Plus que thérapeute, Coralie Poupon y est d’abord animatrice et coordinatrice des échanges qui s’établissent autour d’un café… Elle gère également les Bistrot-mémoire de Ploërmel, Augan et Josselin.

Cette première semaine de septembre marque aussi l’heure de la rentrée pour les Bistrot-mémoire. Ceux de Ploërmel et Malestroit reprennent leurs activités avec quelques modifications.

Pratique:

Accès libre, ouvert à tous, sans inscription préalable

A Malestroit, les rencontres ont désormais lieu tous les premiers vendredis du mois (et non plus le jeudi, attention) de 15 à 17 heures, toujours à la Grange à Louise, 4 rue aux Anglais à Malestroit, qui vient de changer de priopriétaire. Vendredi prochain, le 7 septembre c’est un thème d’actualité qui animera les échanges puisqu’on parlera de « l’école d’autrefois ». Au programme des mois suivants figurent la découverte de la cythare, la présentation de la nouvelle unité cognito cognitive ouverte cette année à Malestroit et des temps forts au rythme du calendrier (Noël, chandeleur…)

A Ploërmel, la rentrée c’est dès demain mardi 4 septembre de 15 heures à 17 heures au bar-brasserie Le Madison, 20, rue des Patarins à Ploërmel. Les rencontres sont fixées aux 1er et 3è mardis du mois. A noter qu’en cas de difficultés de transport, le CIAS peut proposer une solution.

Renseignements: Coralie Poupon, cpoupon@ghsa.fr; tel: 02.97.18.23.

 

Au bar-brasserie Le Madison, c’est un mardi sur deux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires