Accueil / Oust à Brocéliande / Malestroit. Les sapeurs-pompiers toujours aussi populaires

Oust à Brocéliande

Publié le 18 juin 2018

Malestroit. Les sapeurs-pompiers toujours aussi populaires

Les sapeurs-pompiers ont toujours la côte auprès de la population. Et c’est un juste retour des choses puisque c’est pour assurer la sécurité des citoyens que ces hommes et ces femmes consacrent une bonne partie de leur temps libre à assurer des gardes et des interventions. Et cela, notamment à Malestroit, en plus de leurs activités professionnelles et de leurs obligations familiales. C’est le cas à Malestroit comme dans la plupart des centres de secours du Morbihan, le service départemental d’incendie et de secours s’appuyant essentiellement sur les volontaires.

C’est d’ailleurs un problème puisque le recrutement de volontaires est de plus en plus difficiles, notamment pour faire face aux interventions qui se déroulent en journée. Compte-tenu de l’évolution de la société et de l’économie les chefs d’entreprises sont peu enclins à laisser partir leurs salariés en intervention sur leur temps de travail. Un système de conventionnement institué par le Conseil départemental avec les employeurs tend à apporter des solutions.

Samedi, d’ailleurs, à l’occasion de la journée porte ouverte organisée par le centre de secours de Malestroit on a pu voir des jeunes se renseigner sur le processus d’intégration du corps des sapeurs-pompiers. Preuve de leur popularité, les pompiers malestroyens ont vu défiler un flot continue de visiteurs tout au long de la journée, notamment à l’occasion de deux manoeuvres qu’ils ont réalisées l’après-midi. Un exercice qui permet de mettre en valeur les compétences des pompiers mais qui prend aussi une dimension pédagogique grâce aux explications fournies par le lieutenant David Pellerin, chef du centre de secours pendant la manoeuvre d’accident de circulation. Celui-ci a pris soin de détailler chaque geste très précisément mais aussi toute la procédure qui entoure l’intervention notamment sur la prise en charge médicale de la victime.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires