Accueil / Oust à Brocéliande / Pays de GUER / Guer. Le défi des saints-cyriens: 678 km sur la ligne de front 14-18

Pays de GUER

Publié le 2 mai 2018

Guer. Le défi des saints-cyriens: 678 km sur la ligne de front 14-18

C’est un défi inédit que sans doute seuls les élèves de l’école spéciale de Saint-Cyr Coëtquidan sont capables de relever. Courir pendant près de 700 kilomètres sur la ligne de front de 14-18 en trois jours, 24 heures sur 24… C’est un hommage et un clin d’oeil adressé à leurs ainés, à ceux qui sont tombés pour défendre leur patrie. Notre patrie. Une façon de dire à ces héros de 14-18 qu’ils sont là, prêts pour prendre la relève. « Les défis lancés par les promotions sont à l’image de notre école: pleins de jeunesse, intrépides, toujours hors du commun. Le projet porté ici résonne avec les faits d’armes de notre parrain et participe au souvenir de la Grande Guerre », explique le groupe des Saints-Cyriens qui a construit ce projet un peu fou labellisé par la Mission du centenaire et baptisé « tranchées de nos mémoires ». Un projet qui est chargé de symboles. C’est un hommage au parrain de la promotion, le général Loustaunau-Lacau décoré de la Légion d’honneur devant Reims sur la trouée de Berry-au-Bac pour ses actions d’éclats lors de l’offensive du Chemin des Dames.

Cette course hors normes qui empruntera la ligne de front de 14-18 d’Armentières à Lunéville est aussi destinée à soutenir les blessés de l’Armée de Terre. Les élèves officiers de Saint-Cyr entraineront dans leur sillage six soldats blessés sur différents théâtres d’opération et reverseront plus de 5000 euros à l’association Terre-Fraternité qui vient en aide aux blessés et à leurs familles. Mémorial de Vimay, nécropole de Notre Dame de Lorette, le chemin des Dames, l’Ossuaire de Douaumont, Arras, Saint-Quentin, Reims, Verdun… Les enjambées des saints-cyriens vont relire les pages tragique et héroïques de la guerre de 14-18 avec des temps forts comme la mise à l’honneur, avec l’association Le Souvenir Français, d’un monument en hommage au sergent Meneteau et à l’aumonier Barreau, tombés au front sur la commue de Craonne, un village totalement détruit lors de l’offensive de Nivelle en 1917.

Mais le temps le plus fort de course mémorielle sera probablement la prise d’arme qui aura lieu le samedi 12 mai à Reims où se déroulera une prise d’armes exceptionnelle. Ville martyre de la première guerre mondiale détruite à plus de 50%, Reims a accueilli le jeune sous-lieutenant Loustaunau-Lacau en août 1914. Les images de la cathédrale en flammes après les bombardements ont marqué les esprits.

La fin de la course est prévue le dimanche 13 mai à 19 h 40 au château de Lunéville avec un final en apothéose. Les derniers kilomètres seront parcourus par les Saints-Cyriens accompagnés de blessés  de l’Armée de Terre ainsi qu’un détachement du 53è RT qui arriveront devant le monument aux morts de Lunéville.

Le groupe des saints-cyriens va diffuser sur les réseaux sociaux le déroulement de son projet « Les Tranchées de nos Mémoires ».

Un post sera réalisé une fois par jour sur la page Facebook de la promotion, pour relayer l’action principale de la journée https://www.facebook.com/PromotionLoustaunauLacau/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires