Guer. Une journée défense et citoyenneté hors normes aux écoles de St-Cyr Coëtquidan

Une cinquantaine de jeunes de la région de Guer Ploërmel ont vécu ce mercredi une expérience exceptionnelle au sein des écoles de Saint-Cyr Coëtquidan. Chaque année, 800 000 jeunes Français de la même classe d’âge sont convoqués pour participer à une journée défense et citoyenneté (JDC), qui a remplacé historiquement le service militaire. Ces journées se déroulent dans divers centres répartis sur le territoire. Dans la région Nord-ouest six centres accueillent ces jeunes: Caen, Rouen, Brest, Orléans, Angers et Rennes. L’organisation de ces journées a subi plusieurs réformes. Aujourd’hui, elles mettent l’accent sur l’explication des enjeux de défense et de sécurité de la défense. Mais cette JND a conservé une vocation qui faisait la spécificité et la richesse du service national: elle permet de détecter celles et ceux qui éprouvent des difficultés au travers de tests de lecture élaborés par l’Education Nationale.

C’est un aspect important qui permet d’activer un certain nombre d’actions menées par des organismes spécialisés tels que les Missions locales pour aider ces jeunes à s’insérer dans la société. Cette journée est aussi l’occasion pour le ministère des Armées de promouvoir les différentes filières permettant de s’engager dans les carrières militaires. « Cette journée rappelle par son caractère universel et obligatoire les devoirs et responsabilités de chacun envers la société et prépare à devenir un citoyen acteur », résume Christophe Hauet, chef du centre du service national de Rennes qui accueillait ce mardi matin un groupe de jeunes aux écoles de Saint-Cyr Coëtquidan

En terme de découverte des métiers de l’Armée, ces derniers ont eu droit au nec plus ultra. Car, de temps en temps, les JDC sortent des sites classiques pour être délocalisées. « Cela permet de se rapprocher du lieu où vivent les jeunes… », poursuit Christophe Hauet.

Et la grande école du commandement que constitue Saint-Cy Coëtquidan a ouvert à ces jeunes les portes de ses BIFOGS (traduisez : bureau d’information des fonctions opérationnelles de la gendarmerie et des services). Ce sont des journées d’information qui permettent aux jeunes élèves-officiers d’affiner leur choix de carrière en s’appuyant sur les témoignages de leurs aînés. Des anciens saint-cyriens qui tiennent des stands détaillant les activités de leur arme. Dans cette salle se trouvent donc réunies toutes les composantes de l’Armée de Terre : du génie à la gendarmerie en passant par les forces spéciales. Et les jeunes appelés d’un jour sont reçus sur ces stands comme les élèves-officiers pour en découvrir toutes les spécificités après avoir passé leur test de langue française.

Une initiative plutôt bien accueillie par les jeunes, la plupart du temps comme une curiosité, mais parfois aussi pour apporter un début de réponse à un souhait éventuel d’un engagement futur. Comme ce jeune passionné d’équitation qui se verrait bien entrer à la Garde Républicaine, histoire de faire de sa passion son métier, ou bien encore cet autre lycéen qui exprime son intérêt pour le métier de maître-chien ou pourquoi pas, tireur d’élite…

Certains stands captivent leur attention comme celui des Forces spéciales et leur culture de l’efficacité et de l’ombre qui va jusqu’à effacer leurs visages et leurs identités. C’est aussi le stand de la gendarmerie qui  suscite beaucoup d’échanges. Les jeunes peuvent y découvrir l’arsenal des techniques d’intervention et d’investigations mises en oeuvre chaque jour dans les différents services de la gendarmerie aussi bien en matière de police judiciaire que de maintien de l’ordre. Cela va du sacs à dos contenant une multitude fioles et de pinces adaptées aux relevés d’indices et d’empreintes jusqu’aux casques et protections diverses utilisées par les gendarmes mobiles lors d’opérations de maintien de l’ordre. Une activité mise en lumière par les dernières manifestations sociales dans le cadre du mouvement des gilets jaunes. C’est la deuxième fois que les écoles de Saint-Cyr reçoivent à l’occasion des BIFOGS, des jeunes dans le cadre de ces JDC hors normes, organisées par les centres du service national de Brest et de Rennes.

L’après-midi était consacrée à une sensibilisation à la sécurité routière et avant de partir, les cinquante jeunes présents ont reçu leur certificat de citoyenneté, un document obligatoire pour accomplir certains actes de la vie quotidienne et en premier lieu pour pouvoir passer son permis de conduire.


'Guer. Une journée défense et citoyenneté hors normes aux écoles de St-Cyr Coëtquidan' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.