Accueil / Faits divers / Malestroit. 9 h 20 : les pompiers investissent le foyer-logement

Faits divers

Publié le 29 avril 2018

Malestroit. 9 h 20 : les pompiers investissent le foyer-logement

Il était 9 h 20 ce dimanche matin, lorsque les sirènes d’alerte au feu se sont déclenchées au foyer logement de Malestroit, mais aussi au standard du SDIS (service départemental d’incendie) à Vannes. Aussitôt un plan d’intervention pré-programmé entre en action. Des engins de secours et des hommes de plusieurs centres sont envoyés sur place.

Quelques minutes plus tard, les pompiers investissent le foyer-logement avec célérité mais sans précipitation. Le personnel est évacué, mis en sécurité et pris en charge par les médecins. A l’étage les équipes de lutte contre l’incendie pénètrent dans le couloir armées de lances et équipées d’équipement d’assistance respiratoire. Leur objectif : trouver d’éventuelles victimes et circonscrire le sinistre. « Victime », « victime », hurlent les sauveteurs immédiatement rejoints par des renforts pour évacuer la personne inconsciente et la mettre en lieu sur. A l’extérieur, une équipe médicale se bat pour tenter de sauver une autre victime qui s’est jetée par la fenêtre. un peu plus d’une demi-heure plus tard, les pompiers sont maîtres de la situation et le chef de gourpe qui dirige l’opération de secours, le lieutenant Pellerin peut dresser le bilan de cet incendie avec le directeur du foyer-logement.

Les victimes n’étaient que des mannequins et la fumée avaient été envoyée par les pompiers eux-mêmes. Il s’agissait d’un exercice grandeur nature destiné à vérifier la fiabilité des procédures mises en place pour faire face à une situation similaire mais qui serait bien réelle. Chaque moment sera analysé, décortiqué, afin de détecter les éventuelles améliorations à apporter et faire en sorte que le système soit le plus opérationnel possible pour limiter les conséquences d’une alerte qui serait cette fois hélas bien réelle. Une fois par mois, les sapeurs-pompiers de Malestroit effectuent des exercices reconstituant toutes les interventions auxquelles ils sont susceptibles d’être confrontés. Il y a quelques semaines ils avaient par exemple une technique de sauvetage de personnes tombées à l’eau.

Quand aux résidents du foyer-logement qui n’étaient pas prévenus de cet exercice, ils vont faire l’objet d’une séance de débriefng avec le personnel de l’établissement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires