Coeur de Bretagne

Portes Ouvertes Crédit Agricole Muzillac

Malestroit. Assainissement : encore une prouesse technique

C’est encore une phase très spectaculaire du chantier d’amélioration du réseau d’assainissement de Saint-Marcel-Malestroit qui se déroule à l’abri des barrières métalliques, Faubourg Saint-Julien à Malestroit. De l’extérieur, le public ne voit que la flèche d’une grue, mais c’est de l’autre côté des barrières que se déroule une partie des travaux très délicate.

Un bassin géant est en cours de pose qui recevra les effluents de Saint-Marcel et Malestroit lesquels seront ensuite acheminés via une canalisation passant sous le canal vers le site de la Daufresne avant de rejoindre la station d’épuration de Missiriac. Il s’agit de mettre en place une sorte de cuve qui à terme fera 8 mètres de profondeur pour un diamètre de 11 mètres. Cette cuve doit prendre sa place sur une petite parcelle de terrain qui impose des contraintes assez importantes aux techniciens, notamment en raison de la présence d’arbres.

A chantier exceptionnel, dispositif exceptionnel. L’énorme cuve va être mise en place selon un procédé assez rarement mis en oeuvre. Une sorte de cercle en béton taillé en biseau a été coulé sur place à l’emplacement même de la cuve. Puis une première buse de 4 mètres de hauteur a été coulée au-dessus avec des normes de ferraillage très spécifiques. L’ensemble s’enfonce alors naturellement dans le sol, très lentement. A l’intérieur de la cuve une mini-pelle dégage le sol pour faciliter l’enfoncement de l’ensemble. La terre ainsi retirée est extraite à l’aide d’une pelleteuse géante dont le bras est capable de plonger à 13 mètres de profondeur. Lorsque cette première buse sera au niveau du sol, un deuxième élément de 4 mètres de hauteur sera coulée et l’enfoncement dans le sol se poursuivra selon les mêmes méthodes.

Commence en début de semaine cette opération devrait être terminée vendredi.



'Malestroit. Assainissement : encore une prouesse technique' n a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article !

Voulez-vous laisser un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.