Accueil / Oust à Brocéliande / Malestroit. Trafic poids lourds : le résultat de l’enquête

Oust à Brocéliande

Publié le 30 novembre 2016

Malestroit. Trafic poids lourds : le résultat de l’enquête

Illustration
Illustration

C’ était l’un des sujets récurrents lors des réunions du conseil municipal de Malestroit, un cheval de bataille du maire Bruno Gicquello, bien décidé à réduire le trafic poids lourds dans la ville. Convaincu que Malestroit était essentiellement traversée par des poids lourds reliant Guer à Bohal pour y reprendre la voies il avait demandé au département de procéder à un comptage. Les entreprises locales avaient été invitées à communiquer les numéros d’immatriculation de leurs camions. L’objectif du maire était de mettre en place une interdiction de transit des poids lourds. La pose de panneaux indiquant cette interdiction était prévue à plusieurs endroits.

Les comptages ont bien eu lieu au mois de juin. Mais ce sujet phare a depuis disparu des débats du conseil municipal. Nous on a voulu aller au bout des choses pour comprendre ce qui se passait. Après  quelques recherches, nous nous sommes procuré le résultat de ces comptages. En voici la synthèse « Le trafic Poids-Lourds circulant au cœur de l’agglomération de Malestroit s’avère modéré, comme en attestent les comptages effectués durant 3 journées (du 7 au 9 juin) sur le pont Neuf :

– Le trafic moyen journalier est de 98 PL dans le sens Vannes-Guer, 153 PL dans le sens Guer-Vannes.
– Les trafics horaires maximaux sont de 20 PL dans le sens Ouest-Est (jeudi 09 juin entre 16h et 17h) et de 26 PL dans le sens Est-Ouest (mardi 07 juin de 8h à 9h)
La circulation des Poids Lourds sur les différents points de comptages étudiés s’avère être avant tout un trafic local, des véhicules ayant été relevés plusieurs fois sur un même point d’échange, dans un sens puis dans l’autre. »

Moralité, selon un expert interrogé par nos soins, même si le nombre de poids lourds dans Malestroit n’est pas négligeable, le trafic de transit est marginal et la situation ne justifie pas la mise en place d’une interdiction.

 

5 commentaires "Malestroit. Trafic poids lourds : le résultat de l’enquête"

  1. Et réduire la vitesse des poids lourds au cœur même de même de MALESTROIT…
    Pardon réduire…, non…faire respecter la vitesse autorisée…y compris la nuit…
    Marre des poids lourds qui collent votre véhicule…et du bruit…selon le chargement…
    Avec des enfants, la vigilence s’impose…sur le trajet de l’école.
    La sécurité routière, c’est aussi cela !

    1. il est facile de deviner que a partir du moment ou les comptages des véhicules ont commencé l information est vite passée. Les camions sont passés par d autres itinéraires ou se sont arrêtés pendant les comptages.
      Il faut retablir des moyens de ralentissement dans la ville, limiter le tonnage des poids loudrs
      remettre un ralentisseur dans le secteur de la madeleine

  2. Aux heures normales pas de problème avec les poids lourds , par contre organiser le trafic des transports scolaires améliorerait la situation (décalage de 5 mn ).
    le contournement étant oublié en échange de la fusion avec Guer et La Gacilly, l’auteur du méfait étant déjà muté il faut bien bricoler des solutions .

  3. Bonjour , dans les poids lourds il y a les cars scolaires ! alors savons nous la part de ce trafic et celui du trafic poids lourds transit ? la solution est quand même l’interdiction du trafic de transit qui ne sert à rien dans l’agglomération , d’autres villes l’ont imposé et ça se passe très bien ; il faut du courage c’est tout .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires