CCVOL. Les campings-cars de Malestroit enflamment les débats

dsc_0178La politique menée par la ville de Malestroit de faciliter et de développer le stationnement des campings-cars ne plait pas à tout le monde. En tous cas pas aux professionnels du secteur (hotelliers, gites, camping…) qui voient là une concurrence déloyale puisque le stationnement des campings-cars à Malestroit est gratuit. Et ces derniers montent au créneau, notamment via certaines instances pour dénoncer la politique de Malestroit. « L’affaire des campings cars de Malestroit » aurait même été le sujet principal d’une récente réunion du Pays touristique au cours de laquelle les « professionnels de l’hébergement » auraient exprimé leur mécontentement auprès des élus.

Le sujet est arrivé indirectement au menu de la réunion de la CCVOL qui s’est déroulée jeudi soir à Saint-Congard. La communauté de communes de La Gacilly est la seule a avoir instauré une taxe de séjour sur son territoire. Dans la perspective de la fusion qui se prépare avec Guer et la CCVOL, les élus ont décidé d’instaurer cette taxe de séjour à partir du 1er janvier 2017. « La municipalité de Malestroit pourra collecter cette taxe auprès des campings-caristes… », a lancé Gaëlle Berthevas comme une provocation à l’intention de Bruno Gicquello. Ce dernier a pris la balle au bond pour affirmer haut et fort que Malestroit aime les campings-cars, mais surtout qu’il s’agit d’une décision prise par le conseil municipal souverain de Malestroit. « Je ne m’occupe pas de ce que vous faites dans vos communes… », a rétorqué Bruno Gicquello qui au passage souligne que le stationnement des campings cars étant gratuit, il ne donne pas lieu au versement de la taxe de séjour.

Le débat s’est ensuite poursuivi sur ce thème. « A Caro, nous avons le domaine de Kervallon qui est aussi confronté à cette situation. Je trouve déplorable qu’il y ait cette concurrence entre nos collectivités », lance Noël Colineaux, le maire de Caro. Bruno Gicquello a promis d’aller à la rencontre des propriétaires du domaine de Kervallon.

Jean-Yves Laly pointe du doigt les conséquences de cette sur-population sur le réseau d’assainissement. Bruno Gicquello souligne qu’il n’y a jamais eu autant de campings-cars à Malestroit sur les aires d’accueil, mais aussi sur le terrain de camping municipal. « Que les professionnels réagissent, c’est une chose. Mais la vraie question, c’est de savoir si la présence de campings-cars à un intérêt pour la vie économique du territoire. Et à Malestroit on en est convaincus. Les commerçants sont les mieux placés pour le mesurer et ils confirment que ces touristes consomment dans les commerces de la ville. Plutôt que de se lancer dans une telle polémique, mes collègues élus seraient bien avisés de se réunir et de réfléchir à la façon de développer le tourisme », nous a expliqué ce vendredi matin le maire de Malestroit.

 


'CCVOL. Les campings-cars de Malestroit enflamment les débats' a 10 commentaires

  1. 30 septembre 2016 @ 20 h 05 min Christian

    Là aussi, il ne s’agit pas de polémiquer entre les pros et les anti- camping-cars gratuits. Le sujet de discorde ne vient pas de là.
    Des camping-caristes stationnent sur le camping municipal de Malestroit et trouvent normal de contribuer à leur stationnement.
    Les aires offertes « gracieusement » par la municipalité, sous prétexte d’un contexte économique et commercial… j’attends d’en avoir les résultats. Les commerçants sont-ils vraiment si satisfait que cela. N’oublions pas que ces aires de stationnement coûtent pour la collectivité (installation, mise en place, éclairage, nettoyage, enlèvement des déchets etc. )
    Bon nombre des camping-caristes se sont déjà passées le mot que Malestroit valait le détour …
    Ce ne sont pas que les camping-cars… Personnellement, j’ai constaté que les occupants d »un « camion aménagé » (Où est la limite ?), ne se gênaient pas de faire le plein en eau, vidange, et pourquoi pas quelques réparations mécaniques.
    Quelles limites allons-nous fixer ? Fort logiquement, les personnes itinérantes, les gens du voyage vont-ils trouver un terrain propice pour s’installer sur les rives de l’Oust ?
    La gratuité, c’est bien, mais comme tout bon citoyen, je paye mes impôts et je n’irai jamais demander à la mairie de payer ma consommation d’eau, ni mon assainissement ! Et pourtant je suis consommateur et je participe à l’économie du secteur.
    Une révision est nécessaire, et je ne pense pas que les camping-caristes y soit opposés.
    Il est plus facile de verbaliser les stationnement en zone bleue. Le montant de cette taxe pourrait alors être imposée à nos amis les camping-caristes. Pourquoi-pas ?
    Concernant particulièrement Malestroit… Il est urgent de ne pas jouer cavalier seul ; l’heure est à la concertation et l’unification.
    Fini la guerre des clochers… C’est du passé !

    Répondre Signaler un abus

    • 18 juin 2018 @ 11 h 46 min Drean Beatrice

      Bonjour je suis camping cariste depuis 2014 et retraitée
      Malestroit je connais depuis 2017 pour le premier pardon
      Et je reviens cette année
      Par contre je vais au camping municipal et je paye la taxe de séjour et l emplacement et l électricité
      Et je me considère pas nomade
      Juste que c est un moyen pratique et agréable pour passer des vacances
      En plus ,vu, qu il nous est interdit de stationner près de sites nous prenons aussi une voiture
      Ça nous permet de visiter ,de nous déplacer ,et on paye aussi pour la voiture
      Par contre je vois des camping caristes qui ne veulent rien payer ,et je trouve pas ça normal
      Nous ne sommes pas des profiteurs ni des gens du voyage ,juste des vacanciers d un autre genre

      Répondre Signaler un abus

  2. 1 octobre 2016 @ 9 h 16 min Cham

    les campings car font énormement vivre l’économie locale (boucherie, boulangeries, restaurants, marchés locaux,etc )
    le stationnement gratuit (limité a 48h je le rappelle) évite le camping sauvage, et les rejets sauvages d’eux usées(chacun posséde des reserves d’eau usées qu’il vide dans les bornes
    les gens sont libres d’investir dans un camping car, et sont tout aussi libres de résider et dormir ou il le souhaitent sans passer systématiquement par la case camping , hotel, chambres d’hotes… la clientele de ces modes d’hebergement n’est pas la meme que celle des camping car, peut etre faut il aussi se poser la question des tarifs des hotels……

    que cette politique intelligente de la ville de Malestroit continue !

    Répondre Signaler un abus

    • 1 octobre 2016 @ 18 h 22 min Christian

      Le stationnement gratuit de 48h00 permet effectivement de faire le plein (tout aussi gratuit) et de repartir pour une contrée voisine.
      Quand aux rejets sauvages que vous évoquez, j’espère qu’il ne vous en est jamais venu l’idée ! Sinon, je doute du comportement de ces camping-caristes…
      L’ achat dans un camping-car, nécessite un investissement important. Aussi, le fait de s’acquitter d’une taxe de séjour ne serait pas anormal pour beaucoup.
      La liberté de résider ou dormir où l’on veut, reste toutefois réglementée.
      La population des gens du voyage se fait systématiquement contrôlée et sommée de quitter les lieux qu’ils occupent, alors que c’est leur mode de vie. Et pourtant, ils achètent leur pain et se nourrissent sur place, donc participent à l’économie…
      Je reviens donc à mon commentaire, il ne s’agit pas de polémiquer, mais de rétablir des réalités que beaucoup pensent.

      Répondre Signaler un abus

      • 18 juin 2018 @ 11 h 59 min Drean Beatrice

        Ok le camping car coûte cher
        Mais à voir perso je ai un ancien j5 de 94
        Bien entretenu
        Et je vais pas dans les endroits gratuit
        Je privilégie les campings municipaux
        Ne pas oublier que c est pas un e maison ,au départ c est avant tout un véhicule d loisir
        Tout comme une caravane
        Et nous ne sommes pas des gens du voyage
        Je vois trop des retraites aises avec de gros camping car à des milliers d eauros qui rechignent à payer 5€ pour l eau l électricité la taxe de séjour
        C est choquant ! Perso je préfère payer et j’ ai un vieux cc et 1000€ de retraite mensuels
        Tout est question de civisme
        Pour le pardon on nous demande 10€ alors pourquoi pas payer 4/5 e pour le parking municipal? Moi j’ ai préfère réserver l emplacement au camping municipal à côté
        Voilà mon avis

        Répondre Signaler un abus

  3. 1 octobre 2016 @ 10 h 28 min Malestroit cité économique

    Je ne suis pas sûr que confondre camping cariste avec opportuniste soit une bonne chose pour l attrait de sa commune, malheureusement les opportunistes trop présents dans nôtre sociétés sont à tous les niveaux. Quand le consommateur choisi de consommer dans une boutique voisine, il ne faut pas voir le problème chez le voisin, mais bien trouver le problème qu’il y a dans sa propre boutique, et la le mot ( service)prend tout sont sens. Il ne faut pas oublier que dans les commerces à Malestroit tous n’habitent pas à Malestoit, mais aussi dans les communes voisines, donc la stratégie de déshabiller Paul pour habiller Jaque ne soit pas une bonne réflexion et j’invite les élus de ces communes voisines, à venir expliquer à leurs habitants contribuables qui travaillent dans les commerces de Malestoit, qu’ils souhaitent diminuer leurs revenus !Pour le coût des consommations d’eau, il serait peut être bon de comparer les dépenses du musée de Saint Marcel, bien entendu dans le respect de la mémoire, est ce un investissement pour l’attrait des communes voisines ?
    Il me paraît étonnant que les camping-cars réserve des chambres d hôtel!??
    Les camping-cariste sont peut être aussi un futur flux pour la piscine, à moin que l’idée première, était d’y mettre des poissons rouges!
    Il ne faut pas oublier qu’un acquis, est toujours à perdre.
    Encore un faux problème qui risque encore d’occuper nos gouvernances française
    Il ne faut pas oublier le tissu associatif

    Répondre Signaler un abus

  4. 4 octobre 2016 @ 10 h 33 min yo

    C quand même dommage et pitoyable t’entendre des représentants des communes limitrophes à Malestroit polémiquer , ca montre bien qu’à chaque fois que Malestroit fait quelques choses de nouveau et de bien les communes extérieur ne sont jamais d’accord , critiquer critiquer ca les occupent dans leurs mairies, c scandaleux .

    Répondre Signaler un abus

    • 6 octobre 2016 @ 9 h 00 min dan56

      Malestroit fait « quelques choses » de nouveau/1:OUI le stationnement des campings cars,mais de quelles manières:STATIONNEMENT gratuit,cela va certainement poser de Gros problèmes lors de la fusion communautaire car pour les »autres »le stationnement est PAYANT
      2/AUTRE NOUVEAUTE:le déplacement du lidl(ou sont les emplois a la clef???? c’était pourtant le gros BOUM qui devait révolutionner le commerce sur Malestroit c’est plutôt un gros PLOUF
      Je pense pour ma part (et je ne suis pas le seul)que c’est la municipalité de Malestroit qui est pitoyable!!! et qui critique SOUVENT ses voisins(ccvol-contournement etc…etc…)

      Répondre Signaler un abus

      • 16 avril 2018 @ 10 h 33 min Ker

        Absolument d’accord avec beaucoup d’entre vous, la municipalité « souveraine » de malestroit comme elle adore se qualifier est à 300 % pitoyable. Elle ne travaille d’ailleurs que pour ses membres et une catégorie d’administrés

        Répondre Signaler un abus

  5. 21 juin 2018 @ 23 h 35 min Gabriel

    Parking gratuit et le jeudi où sont les parking gratuit les gens qui font travailler les jeudi les commerçants ?les frontières touts Pour les touristes

    Répondre Signaler un abus


Voulez-vous laisser un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.