Accueil / Oust à Brocéliande / Pays de Malestroit / Malestroit / CCVOL. Piscine couverte : les appels d’offre sont lancés

Publié le 27 mars 2015

CCVOL. Piscine couverte : les appels d’offre sont lancés

Il y a quelques jours, Malestroit remettait officiellement à la CCVOL le terrain permettant la construction de la piscine
Il y a quelques jours, Malestroit remettait officiellement à la CCVOL le terrain permettant la construction de la piscine

La réalisation de la piscine couverte intercommunale à Malestroit est un projet d’envergure qui attise les convoitises. Par ces temps de disette économique, beaucoup d’entreprises rêvent de décrocher un des morceaux de ce chantier. Environ 250 dossiers de candidatures aux appels d’offre ont été retirés! L’ouverture des plis est prévue début mai pour des premiers coups de pelle dès le mois de juillet.

Alors, ce chantier sera-t-il une bouffée d’oxygène pour les entreprises locales? Rien n’est mois sur, car la compétition va être rude au niveau des prix. « Nous sommes dans un système de marchés publics qui ne permet pas de favoriser les entreprises locales. On peut juste croiser les doigts pour que certaines d’entre elles décrochent des marchés… », commente Alain Launay, le président de la CCVOL.

Ce qui est sur c’est que la réalisation de cette piscine représente un investissement de 5 350 000 euros, un gros morceau à digérer pour les finances intercommunales, même s’il est légèrement en retrait de ce qui était prévu à l’origine (5,5 millions d’euros), grâce au travail des équipes de la CCVOL, souligne d’ailleurs Alain Launay. Mais de bonnes surprises peuvent sortir des enveloppes. Le besoin de travail pousse les entreprises à baisser considérablement leurs prix. Il y a quelques semaines, François Goulard, le président du conseil général indiquait qu’il n’était pas rare que les appels d’offre débouchent sur des réductions de 20 à 30 % par rapport aux prévisions de programme du département… Le même phénomène pourrait donc concerner la piscine intercommunale. Auquel cas,  la CCVOL pourrait choisir de réaliser un bassin en inox qui est pour l’instant une option…

Le calcul qui fâche Sérent

Les délégués de la commune de Sérent ont voté contre le budget de la CCVOL, parce qu’ils ne sont pas d’accord sur le mode de calcul de la participation des communes aux déficits des piscines. Dans une délibération du 18 septembre dernier la CCVOl avait voté la réalisation d’un solarium et d’un pentagliss à la piscine de Sérent moyennant une participation de 50 000 euros de Sérent. Ce même document prévoit une participation de 5% par an de la commune au déficit, mais sans plafonnement. Sur la base de cette décision, les 2500 euros de participation de Sérent sont passés à 2944 euros. « Ca n’est pas juste », tonne Alain Marchal le maire de Sérent qui fait valoir une autre décision concernant la piscine de Malestroit qui, elle, prévoit une contribution de 5% de la commune au déficit, mais dans la limite de 15 000 euros. « Le calcul avait été fait sur une estimation du déficit de la piscine couverte à 300 000 euros par an. On sait que celui-ci sera bien supérieur. C’est une question de principe, je ne suis pas d’accord… », fait valoir le maire de Sérent.

« Il y a une délibération qui a été adoptée par 33 voix sur 35. Si on commence à remettre en cause les décisions qui ont été prises, on n’a pas fini… », fait remarquer Alain Launay. Noël Colineaux fait également observer que la CCVOL est tenue de respecter cette délibération. « On investit sur un pentagliss et un solarium. Cela devrait attirer plus de visiteurs et donc devrait vous permettre de réduire le déficit de la piscine… », lance ce dernier à Alain Marchal. Interrogé par Alain Launay sur une éventuelle révision de la participation de Malestroit, Bruno Gicquello botte prudemment en touche. « C’est une délibération prise par l’ancienne équipe municipale et qui avait donné lieu à d’âpres négociations. Il paraît difficile de la remettre en cause », analyse-t-il. Voila surement un sujet dont on reparlera…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires