Accueil / Oust à Brocéliande / VIDEO. Pleucadeuc : comment les algues peuvent faire renaître Doux

Oust à Brocéliande

Publié le 23 juin 2016

VIDEO. Pleucadeuc : comment les algues peuvent faire renaître Doux

DSC_1487

Des produits dérivés provenant de la transformation des algues. C’est donc cette activité innovante et écologique qui pourrait redonner vie à l’ancien site de l’usine Doux de Pleucadeuc. Certes les conséquences à court terme de création d’emplois sont loin d’être en mesure de compenser le désastre social de la fermeture de Doux, mais les perspectives de développement de ce marché sont gigantesques à moyen et à long terme et donc porteuses d’espoir.

“Ce qui est rassurant dans ce projet c’est l’attitude des repreneurs qui sont des gens posés, raisonnables et prudents en terme d’annonce…”, confie Alain Launay. Le maire de Pleucadeuc et président de la CCVOL ne cachait pas son soulagement à l’annonce de cette reprise, lors d’une conférence de presse qui s’est tenue, mercredi après-midi à la mairie de Pleucadeuc. Des représentants du Département, de la Région étaient présent lors de cette annonce et de la présentation du projet de reprise.

La société Algae qui va donc s’implanter à Pleucadeuc prévoit d’investir massivement sur l’ex-site de Doux. Il s’agira d’abord de travaux de remise en état des locaux qui sont dans un état de délabrement avancé. Puis une partie laboratoire de recherche, une zone logistique et enfin toute la partie production. C’est de ces ateliers que sortiront les produits finis réalisés à partir des fibres des algues. La société Algaé est une émanation du groupe Lyreco, spécialisé dans la distribution de produits de bureau. Une partie de la production de la nouvelle entité servira par exemple à réaliser des pochettes avec ce matériau de nouvelle génération, bio-dégradable.

Mais il faudra du temps pour que cette entreprise rentabilise ses activités et ses dirigeants le savent. “Nous savons que nous allons investir sur du long terme. Mais nous croyons à cette idée et la structure économique de notre société nous permet de le faire”, explique David Coti. Le groupe n’est pas coté en bourse et donc reste maître de ses décisions stratégiques. Le point fort de ce projet est qu’il est totalement novateur puisqu’il n’existe aucune usine de fabrication similaire dans le monde. En lançant son projet de Pleucadeuc, l’entreprise prend donc une grande longueur d’avance sur d’éventuels concurrents et sera en position de force si le marché se développe au rythme auquel l’espère ses dirigeants.

Les conséquences sur l’emploi paraissent faibles au départ, mais sont semble-t-il volontairement sous-évaluée par les créateurs de l’entreprise.

Ecoutez dans notre vidéo, le soulagement d’Alain Launay et les explications de David Coti, l’un des créateurs de la nouvelle société.

VIDEO. Comment les algues vont revitaliser le site de l’ex-usine Doux

 

 

DSC_1493 DSC_1496

Tags :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires