Accueil / Faits divers / Ploërmel. Les leçons du plan de contrôles renforcés

Publié le 7 octobre 2015

Ploërmel. Les leçons du plan de contrôles renforcés

Un dispositif impressionnant
Un dispositif impressionnant

Aucun mort sur les routes relevant de la compagnie de gendarmerie de Ploërmel, contre 3 en septembre 2013 et autant en 2014, cinq accidents seulement contre 6 et 10 en 2013 et 2014… Le plan particulier de sécurité routière (PPSR) mis en oeuvre par le commandant de la compagnie de Ploërmel a donc porté ses fruits. Il a demandé un très grand engagement aux gendarmes qui ont multiplié les contrôles routiers spécifiques qui ciblaient des tranches horaires très précises, celles des trajets domicile-travail. Une présence des gendarmes qui a surpris les automobilistes. L’un d’entre eux a même percuté une voiture des forces de l’ordre et légèrement blessé un des gendarmes.

C’est sur ces créneaux horaires que les statistiques avaient révélé une augmentation des accidents mortels en septembre. Ainsi sur le mois écoulé, un tiers de contrôles routiers supplémentaires ont été mis en place ce qui s’est traduit par  une augmentation de même volume de la répression. Ainsi, en septembre, 162 infractions à la vitesse ont été relevées, 29 pour conduite en état d’ivresse, 3 pour usage de stupéfiants et 27 pour des priorités. Et encore, ces chiffres ne tiennent pas compte de l’activité des motards de la gendarmerie.

Une analyse plus poussée de l’accidentologie du département du Morbihan fait apparaître que les accidents mortels sont dus pour 32 % à l’alcool, avec un taux moyen de 1,85 g/l; 27% sont liés à une vitesse excessive et 18% au non-respect des règles de priorité. « Ces trois grandes familles d’infractions vont rester notre priorité dans les mois à venir… », affirme le chef d’escadron François Hulot. Le secteur de Réguiny semble poser quelques problèmes particuliers et fera l’objet d’une attention particulière de la part des gendarmes.

Mais le contexte va se modifier avec l’apparition des conditions hivernales : la nuit qui tombe plus tôt, avec notamment le passage à l’heure d’hiver, les feuilles sur la route, la pluie… Les gendarmes vont donc désormais adapter leurs missions à ces nouvelles données. L’objectif du commandant de la compagnie étant de contenir le nombre des accidents mortels d’ici la fin de l’année. En 2015, 8 morts ont déjà été enregistrés contre 4 en 2014. Un bilan qui intègre évidemment le drame de Rohan.

Une campagne de sensibilisation va d’ailleurs être lancée pour inciter les automobilistes à vérifier leur éclairage. Une campagne de prévention qui sera suivie d’une campagne de répression.

A bon entendeur…

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires